- Je bois au beau sexe des deux hémisphères.
- Et moi, je bois aux deux hémisphères du beau sexe !
Marquis de Bièvre

dimanche 30 mai 2010

de bois…

Je connais l'effet de la gueule de bois, mais quel est l'effet d'une fellation réalisée par quelqu'un-e maniant la langue de bois ? Une pire en bois .. de bruyère ?

samedi 29 mai 2010

Pas le pied !

C'est officiel, le médecin de l'équipe nationale d'Argentine Donato Villami vient de déclarer que "les joueurs pourront avoir des relations sexuelles pendant le Mondial en Afrique du Sud, mais avec des partenaires stables et sans additifs, comme le champagne ou d'autres boissons".
Voilà donc une bonne nouvelle pour les joueurs, enfin pour ceux qui ont une, ou un partenaire stable, pour les footballeurs célibataires ce ne sera pas le pied, il leur restera toujours la main….


mercredi 26 mai 2010

Un escalier.



Et même si quelques lectrices assidues me pressent de faire étalage ici de ma con-cul-pissance, le sujet d'origine étant le carême, elles vont devoir jeuner quelques heures encore. J'ai eu très récemment des nouvelles d'un ancien collègue de bureau, et son nom m'a immédiatement rappelé une anecdote.
Il y a donc quelques années, nous étions dans la même entreprise, dans laquelle un pot était organisé tous les ans à l'occasion d'une grand messe réunissant tout le personnel pour nous motiver. J'n garde plutôt pour ma part le souvenir de soirées joyeusement arrosées e de lendemains matins difficiles.
Un de ces matins donc, nous étions nombreux du coté des machines à café et il nous racontait que la veille il avait dragué une jolie collègue. En baisant la voix pour ne pas être entendu des autres groupes autour de nous, il nous racontait sans jamais vouloir nous dire son nom qu'ils étaient partis ensemble et avait joué et joui dans l'escalier menant au parking. Malgré ses efforts, de nombreuses oreilles masculines et féminines se tendaient vers lui. Et plus il racontait plus nous le poussions à dire le nom et plus il le taisait, c'était bien le seul élément de sa folle soirée qu'il ne nous avait pas raconté, lorsque il fut interrompu par un de ses auditeurs " on ne t'avait pas dit que des caméras de sécurité avaient été installées dans les parkings et les accès ?"
L'histoire pris fin brutalement dans un éclat de rire général. La seule à ne pas rire fut une de celles qui tendait une oreille narquoise, et qui vira au rouge écarlate, nous avions enfin le nom de la joyeuse collègue !

dimanche 23 mai 2010

40 lignes de "Carême"

40 lignes de "Carême" sur ces belles jambes intouchables exhibées au soleil sont exigées par vos lectrices… message reçu d'une de mes lectrices après mon dernier billet. Donc, je ne peux que m'exécuter avec 40 lignes de "Carême".
Mais, pourquoi Carême alors que nous sommes déjà à Pentecôte ? Pentecôte du grec Pentekostê, cinquantième, fête célébrée  cinquante jours après Pâques, serait-ce donc une ironie catholique de faire référence 50 jours après Pâques, à une période de jeûne de 40 jours avant Pâques. Certes les catholiques ont un humour déroutant de con-fesse à con-cul-pissant, mais je ne suis nullement fétichiste de la robe de bure. Quoique, une pécheresse venant à genoux confesser ses turpitudes ne serait pas pour me déplaire. Mais, je me dois de revenir à ce message, serait-ce donc une invitation à jeûner devant ces jambes exhibées, je n'ose imaginer l'effet de ce jeûne de 40 jours dans de telles conditions. A coté de ce résultat, le loup de Tex Avery ressemblerait à un aimable angelot, d'autant plus que Benoit XVI condamne toujours la masturbation. A ce niveau là, que ce soit le délai de 40 jours avant ou de 50 jours après, ce ne serait plus une excitation mais un vrai cas d'école de priapisme. Et je me verrai contraint de plagier alors Edmond Rostand et d'écrire une nouvelle tirade " c'est un roc ! ... c'est un pic... c'est un cap ! Que dis-je, c'est un cap ? ... c'est une péninsule !" mais cette fois-ci la tirade ne viserait pas mon nez. Mais, lectrices et lecteurs, cessez donc là vos regards égrillards, je n'ai aucune intention de rentrer ainsi dans le livre des records,
J'ai donc cherché une autre explication, et j'ai compris. J'avais lu trop vite le message, ce n'était point une référence à la période de jeûne. Bien au contraire, le message faisait référence a Carême certes, mais à Antonin Carême. Pour ceux et celles qui ne connaitraient pas Antonin Carême, je vous suggérerais bien de vous jeter fébrilement sur votre dictionnaire préféré, surtout s'il s'agit du Larousse gastronomique, et si possible l'édition de 1938. Pour celles et ceux qui n'auraient pas cet ouvrage, Antonin Carème était un cuisinier né en 1784 et considéré comme l'inventeur de la "Grande cuisine". Donc le message serait une invitation à un banquet classique avec les deux inconnues aux jambes intouchables.
Mais là aussi, l'explication semblait certes alléchante, poularde demi-deuil, cailles sur canapé, tourne dos, et même religieuse, au chocolat certes, mais nous renvoyant au premier point.
Et, là, j'ai enfin compris. Le message faisait référence à Régiani, enfin, à une chanson dont les paroles sont d'Albeet Vidalie, les loups sont entrés dans Paris. " Le deuxième n'avait que trois pattes. C'était un loup gris des Karpates. Qu'on appelait Carême-Prenant". Carême-Prenant, et que pourrais-je donc prendre en dehors de ces deux belles aux jambes exhibées et devenant beaucoup moins intouchables tout à coup.
Et, encore une fois certes, mon imagination s'est emballée, et les jeux qui en résultaient n'avait pas leur place dans un parc familial du dimanche matin, mais auraient été délicieux en d'autres lieux champêtres.

Assez long pour ne pas la frustrer…

A chaque billet, je suis frustrée que ce ne soit pas plus long, mais tu dois aimer les instantanés, les one shot, comme tu aimes les rencontres hasardeuses, les regards qui se croisent, les passantes, m'a-t-elle répondu lorsque je lui demandais ce qu'elle pensait de mon blog.
Comment pourrais-je résister à une telle suggestion ?
Je ne parlerai donc pas ce matin de ces deux inconnues aperçues ce matin allongées sur l'herbe dans le parc, de leurs longues jambes dévoilées par leurs jupes…
Mais dès qu'elle aura choisi le thème, j'écrirai un article assez long pour ne pas la frustrer.


vendredi 21 mai 2010

Lapsus

Lapsus mon cher, avait-elle écrit. Lape, suce, mon (ma?)  chair avait-il entendu, elle con-confondu de ces mes-prises.

jeudi 20 mai 2010

La Une du Monde

Commenter la Une du Monde ici, comment en suis-je arrivé là ? Striga et Lucie se seraient-elles liguées contre moi ? Jugez en vous-même. Striga démarre d'un "z'avez pas des choses plus intelligentes à lire ?" Que pouvais-je répondre à cela, j'ai donc proposé, un peu trop rapidement j'en conviens, de commenter la Une des Echos. Lucie rebondit immédiatement avec allégresse sur cette proposition que Sigra va descendre en flammes condamnant les quotidiens de susses (sic) réacs, et m'engageant à commenter les Annales de la psychanalyse. Excellente suggestion, mais mon kiosquaire préféré ne l'vait pas en stock, je me suis donc rabattu sur le Monde, édition datée du 19 mai 2010.

Le titre principal est  "Solidité, stabilité" les règles de l’euro selon Angela Merkel. Le lisant, je réalise soudain combien je fus précurseur dans cette démarche., ou plutôt nous fûmes précurseurs. J'avais effectivement rencontré lors d'un voyage en Ecosse il y a quelques longues années, une Allemande, dont je prénom n'était pas Angela, mais dont je dois avouer avec horreur ne plus m'en souvenir du prénom, pas de l'Allemande.
Cette fougueuse partisane de la construction européenne professait, avec des années d'avance, les mêmes règles "Solidité, stabilité". Mais la vérité impose de préciser qu'elle était terriblement gourmande et ne visait absolument pas l'euro…

lundi 17 mai 2010

Sortez couverts !!!

Les risques pour la santé de l'activité sexuelle sont bien connus, c'est ce que je pensais il y a encore quelques jours et je croyais, naïvement peut-être que le préservatif était une protection efficace. Mais la lecture d'un article du très sérieux, puisque suisse , journal Le Matin m'a ouvert les yeux
Le sexe serait donc une activité à haut risque pour les Britanniques en tous cas. Je dos reconnaître que je n'avais pourtant pas ramené des mes séjours outre-Manche l'idée ou le souvenir d'une activité sexuelle débridée. Et pourtant, une étude très sérieuse indique que en un an 18 millions de Britanniques se seraient blessés lors d’activités sexuelles. L'endroit choisi semble influer largement sur le taux d'accident, depuis la chute du canapé sur une chope, ça doit faire mal, jusqu'aux galipettes dans un escalier où le harnais eut été souhaitable, en passant par un sondé sur cinquante qui avoue être tombé de la machine à laver, combien de fois faudra-t-il rappeler que l'utilisation de la machine à laver en mode essorage nécessite un bon entrainement au rodéo, par contre le port du Stetson et à fortiori des éperons n'est pas indispensable, sauf dans le cadre de jeux sado maso….
Mais le sujet est sérieux, puisque deux pour cent des sondés déclarent une fracture et cinq pour cent disent n'avoir pu aller travailler.
Certes la plupart des accidents se limitent à des genoux tuméfiés, des torticolis, des maux de dos, des muscles endoloris, un peu d'entrainement ferait là le plus grand bien, et à des doigts retournés, mais o^donc les ont-ils fourrés ?
En conclusion faut-il déduire de cette étude que si vous rencontrez un ou une voire une groupe, chacun ses goûts, de Britanniques, la protection ne doit plus se limiter au préservatif mais nécessite une équipement plus lourd ?



lundi 10 mai 2010

Croisée en club…

- Samedi, j'ai croisé ma voisine dans un club.
- Elle t'a reconnue ?
- Sans aucun doute, vu son regard.
- Et, que t'a-t-elle dit ?
- Rien, elle avait la bouche pleine….



samedi 8 mai 2010

Une belle contradiction

Au hasard des pages, je tombe sur une citation de Frédéric Beigbeder " Je n'aime rien tant que la contradiction entre un visage angélique et un corps de salope" Disons le tout net, la phrase est un superbe clin d'œil, mais ne vous ruez pas pour autant chez votre libraire préféré, eut-elle une corps de salope, pour acquérir ses œuvres complètes. Sauf bien sur si vous voulez découvrir les œuvres complètes de votre libraire au corps de salope.
Un joli clin d'œil qui m'a laissé songeur, tentant d'imaginer toutes les combinaisons de ce mélangé détonnant, le déclinant, le complétant avec la contradiction entre une tenue angélique et des dessous de salope, éveillant des envies, des désirs, rappelant des souvenirs.
Au  gré des ces rêveries peuplées d'images, les mots se sont aussi bousculés et abandonnant définitivement Frédéric Beigbeder, je l'ai imaginé Elle née des mots d'Aragon  avec les yeux d'Elsa et le con d'Irène.

dimanche 2 mai 2010

Un RER le matin

Un matin dans un RER triste et banal, assis le regard dans le vague. Encore un arrêt en gare. Et soudain je la vois assise face à moi,  assise, souriante. nos regards se croisent, et se sourient. Son sourire s'élargit, séduisante apparition. Mon esprit vagabonde. Le RER repart déjà, hélas, pourquoi était-elle dans cet autre train que nous venons de croiser.