- Je bois au beau sexe des deux hémisphères.
- Et moi, je bois aux deux hémisphères du beau sexe !
Marquis de Bièvre

mardi 14 juin 2011

Comment le dire ?

Si vous me demandez dans quelle série américaine j'ai bien pu entendre cela, je serais bien infoutu de vous apporter le moindre début de réponse. Toujours est-il qu’au hasard d'un zap j'ai entendu "Une femme voit la protubérance de ces fesses augmenter de 25% lorsqu'elle porte des talons hauts" ou quelque chose d'assez approchant. Et si quelqu'un peut m'en donner la source j'en serai ravi, et plus encore si ce quelqu'un était une charmante quelqu'une.

Bref, cette phrase a un peu plus d'allure que " Les femmes qui portent des talons hauts ont un cul d'enfer".... quoique !

jeudi 9 juin 2011

Cyrano réveille toi, ils sont devenus fous...

Qu'apprends-je au détour d'un clic ? Une nouvelle application vient d'apparaître, un générateur de billets doux, non je ne vous donnerai pas son nom, mais je suis certain que les incultes, illettrés, ignares, analphabètes, ignorants, béotiens  de tout poil le trouveront bien vite. Mais que diable ! Le jeu de la séduction n'est-il pas aussi dans le choix et le maniement des mots ?

 "Sois satisfait des fleurs des fruits même des feuilles si c'est dans ton jardin à toi que tu les cueilles !" disait Cyrano..

lundi 6 juin 2011

Les délires d'une muse.

Non, je ne commencerai pas ce billet en vous chantant

" Je voudrais, sans la nommer,
Vous parler d'elle
Comme d'une bien-aimée,
D'une infidèle,
Une fille bien vivante
Qui se réveille
À des lendemains qui chantent
Sous le soleil..." si vous ne La connaissez pas, je ne peux plus rien pour vous.

Je ne vais pas non plus ici faire le panégyrique de Ma Muse...

Simplement, l'idée d'évoquer aujourd'hui quelques dessous de Clio, non, je ne parle pas du châssis de la petite Renault ! Vous êtes-vous intéressé quelque peu à ce que fut la famille royale française ? Louis-Philippe Ier, dernier roi des Français a eu plusieurs enfants dont un Henri d'Orléans qui a laissé quelques (petites) traces dans l'histoire.

Mais surtout sa vie est pleine de clins d'œil, volontaires ou non, en commençant tout jeune et faisant ses études au collège Henri-IV, presque en famille.

Mais il est surtout connu par son titre, prince d'Orléans, duc d'Aumale. Serait-ce là une manière inavouée d'afficher son masochisme ? Toujours est-il qu'il eut une solide réputation et a même laissé son nom à une position érotique "à la duc d'Aumale" technique au sujet de laquelle les auteurs divergent. L'une des options évoquées étant une sodomie où l'homme est sur le dos, la femme dessus lui tournant le dos, le clitoris restant accessible. L'intérêt, pour mon billet en tout cas, de cette position est de rebondir sur une position  " à la duc d'Ô mâle" où la femme munie d'un gode ceinture est sur le dos, l'homme dessus lui tournant le dos, le sexe et les testicules restant accessibles.

Où ne vont pas se nicher les délires d'une Muse ?