- Je bois au beau sexe des deux hémisphères.
- Et moi, je bois aux deux hémisphères du beau sexe !
Marquis de Bièvre

lundi 30 décembre 2013

Une logique ?

Ton blog est bien, disait-elle, tes textes sont variés, décalés souvent, troublants, drôles, originaux mais l'ensemble n'a aucune logique, tu commences des histoires que tu ne finis pas toujours, que tu reprends des mois plus tard, tu passes d'un sujet à l'autre…
Elle n'avait pas tort, mais malgré les apparences, mon blog a une logique, peu lisible certes pour la plupart de mes lecteurs et lectrices, mais une logique celle de ma vie. Mon blog évolue au rythme de mes rencontres, de mes lectures et relectures, au gré des gens que je croise, que je recroise, que j'entrecroise, avec qui j'esquisse un pas de deux, en fonction  des remarques, des commentaires, des avis de mes lecteurs ou  lectrices. Ce blog a donc une cohérence, une logique celle de ma vie, entre rêves et réalité, vie rêvée ou vie réelle, ce blog a une logique, une biologique…
Ainsi va la vie, ainsi va ce blog et ce dialogue dont je ne sais s'il a existé ailleurs qu'au bout de ma plume qui elle-même n'existe plus, ayant quitté le monde des objets pour une sphère virtuelle.
Et dans ce monde étrange entre rêves et réalité, je continuerai à aligner mes mots.

lundi 23 décembre 2013

Information du jour.

Je viens d'apprendre la nouvelle de sa mort avec stupeur. Avec d'autant plus de stupeur que je ne savais pas qu'il était vivant, je ne savais même pas que ce monsieur existait. L'inventeur de l'AK 47, Mikhaïl Kalachnikov vient décéder à l'âge de 94 ans ce 23 décembre et de rejoindre par la même occasion Samuel Colt, inventeur du revolver à six coups portant son nom, mort lui à l'âge de 48 ans.
Faudrait-il conclure que pour vivre longtemps il est préférable de tirer par rafales et ne pas se contenter de six coups…

vendredi 20 décembre 2013

Mea culpa

Haec est mea culpa, maxima culpa; pour les non-latinistes, s'il en est parmi mes lecteurs et lectrices, la traduction française est  "c'est ma faute, c'est ma faute, c'est ma très grande faute". Formule issue de la messe en latin et relevant quelque peu de l'autoflagellation pour les masochistes, s'il en est parmi mes lecteurs et lectrices. C'est aussi un exemple classique d'une règle de grammaire latine, le pronom s'accordant avec son complément, en clair "haec"  est au féminin, mais en français l'on n'emploie pas l'expression " celle-ci est ma faute."
Donc, après ces digressions, je confesse avoir été négligent, m'être trop peu documenté en écrivant mon dernier billet solstice. J'ignorais que le 21 décembre était la journée mondiale de l'orgasme, créée en 2006 par deux pacifistes américains, Donna Sheehan et Paul Reffell.
Mais la conclusion reste la même, jouissez !

Solstice

Vous l'avez tous et toutes noté, l'on approche de Noël, vu le nombre de guirlandes, illuminations, père noël, et publicités en tous genres il aurait été difficile de ne pas s'en apercevoir. Vous avez peut-être un peu moins réalisé que nous approchons surtout du solstice d'hiver.
Dois-je rappeler que ce jour-là est le plus court de l'année, avec une durée d'ensoleillement  de 8 heures et 15 minutes  à Paris, 8 heures et 56 minutes à Toulouse, ô moun pays….
Ce qui a contrario donne une durée de nuit respectivement de 15 heures et 45 minutes et de 15 heures et 4 minutes, largement le temps de faire en sorte que cette nuit la plus longue devienne aussi la nuit la plus chaude…

jeudi 19 décembre 2013

Encore un calendrier

Le calendrier des dieux du stade, dont je ne rappellerai pas ici que certains devraient peut-être passer plus de temps à s'entrainer qu'à poser, a ouvert une voix dans laquelle beaucoup se sont engouffrés avec plus ou moins de bonheur. Pour ma part, je reste résolument fan d'un calendrier que j'ai déjà évoqué là rugby.
Mais après les dieux du stade, nous avons les prêtres sexy, le photographe indiquant les avoir croisés dans les rues de Rome pendant la semaine sainte. N'en doutons pas cela va attirer une foule de touristes des deux sexes avides d'en savoir plus sur le maniement du goupillon...

 

mardi 17 décembre 2013

Etre expulsée du monde….


Vous savez mon addiction aux livres et aux mots, et je ne vous parlerai pas aujourd'hui et ici, hic et nunc, de mes autres addictions.
Je suis donc à nouveau plongé dans une lecture, d'un superbe polar historique, et je vous en livre une  phrase tirée d'une conversation entre une femme et un religieux qui vient d'expliquer l'importance du vœu de chasteté dont le non-respect entrainerait la perte de l'habit et du logis, sans espoir de pardon.
La femme lui répond  "Moi, j'accepterais de bonne grâce d'être expulsée du monde s'il le fallait en échange du plaisir de l'amour."
Connaissez-vous une plus belle déclaration ?

lundi 16 décembre 2013

Vertugadin

Un joli passage d'une de mes lectures en cours:
"Entre les éclaboussures, sur le miroir des eaux, c'étaient reflétés jadis les camisoles rouges des dignitaires en perruques bouclées, les visages bruns des serviteurs maures et les vertugadins des dames; prenant appui sur le pommeau de cristal d'un jonc noir incrusté d'or , un cavalier grisonnant conduisait sa dame vers une pièce d'eau; des eaux vertes et bouillonnantes surgissait la gueule d'un phoque, la dame poussait des oh et des ah; le cavalier grisonnant souriait et taquinait de sa canne le monstre noir." 
Le mot vertugadin n'est-il pas merveilleusement désuet ? Et je ne doute pas que tous mes lecteurs et toutes mes lectrices sachent ce qu'il signifie, toutefois, en cas de perte momentanée de mémoire, je vous rappelle qu'un vertugadin est un jupon ou une robe, en l'occurrence sans aucun doute une robe munie d'une armature arrondie autour de la taille pour faire bouffer la jupe au niveau des hanches et lui donner une forme de cloche. Une robe faite, vous en conviendrez pour être allègrement troussée, et lorsque vous ajoutez à cette robe, le cavalier prenant appui sur son jonc, taquinant le monstre noir de son bâton et la dame poussant des oh et des ah. N'est-ce pas là un texte joliment évocateur ?

mercredi 11 décembre 2013

Tubes…

Encore une fois je ne peux résister. Mais comment pourrais-je,  ce texte est si joli, avec ses tubes en tous sens, et les mots en sont nettement plus beaux et travaillés que dans les pseudo-tubes estivaux. Quant à  la dernière formule,  c'est une pure merveille d'évocation.
 "Il s'amenait un peu penché, les pouces dans la ceinture du pantalon, en trainant les lattes, l'air gauche d'un pedzouille après le turbin. Ce grimpant étroit, c'était à chaque posture autant de tubes rayonnants autour de la braguette, un tube à droite, un tube à gauche , un tube en haut, un tube en bas et, quand il s'appuyait contre le mur ou contre le billard les jambes croisées cela ne faisait plus qu'un seul gonflement tendu, tranquille et menaçant."

mardi 10 décembre 2013

Insatiables…

Les nouvelles que l’on peut découvrir sont parfois, voire souvent surprenantes. Alors que certain-es en seraient resté-es au célèbre "Pas ce soir j’ai la migraine." Deux articles que je viens de lire donnent une autre image du désir féminin.
D'un coté un homme de 43ans en Allemagne rencontre une femme dans un pub, se retrouve chez elle. Ne pouvant satisfaire les besoins sexuels de la dame qui a au préalable verrouillé la porte, il se réfugie sur le balcon et appelle la police pour être délivré. Jusque là j'avais toujours cru que l'on ne se retrouvait sur le balcon qu'en cas d'arrivé intempestive du mari….
De l'autre coté, de l'Atlantique, une étudiante de l’Université Stonehill, au Massachusetts, intente une poursuite contre cette université car sa colocataire avait trop de rapports sexuels avec son petit ami, tant dans la chambre à coucher commune que devant l’ordinateur, sans préciser si la webcam était connectée…
Dois-je vous préciser que dans aucun des deux articles les coordonnées des dames ne sont fournies ?

samedi 7 décembre 2013

Un boxer

Avez-vous vu vous aussi une publicité récente de Dim, non pas pour des dessous féminins, pour un boxer.qui aurait donc un maintien parfait sans jamais comprimer.
Je suis donc rassuré de savoir que cette fois-ci Dim ne me les cassera pas, mais par contre j’ai toujours pensé que la qualité du maintien était liée non pas au boxer mais au désir ressenti par le monsieur….

mercredi 4 décembre 2013

Pipes….

Certaines nouvelles circulent très vite sur Internet, et tout le monde ou presque sait qu'en Russie existent des cours de fellation. Encore une fois cette information a suscité quelques questions. Les photos accompagnant cet article ne montrent que de jeunes et ravissantes jeunes femmes, faudrait-il en déduire que les femmes ne correspondant pas aux critères standards sont toutes des autodidactes, que les femmes plus âgées se sont déjà formées sur le tas et que les hommes russes ne sucent pas ?
Mais surtout je me suis demandé si ces expertes en pipe bénéficient d'une déduction fiscale forfaitaire supplémentaire pour frais professionnels analogues à celles dont bénéficiaient les tailleuses et tailleurs de pipe de Saint-Claude ?

mardi 3 décembre 2013

Les hommes en violet…

Une enquête fascinante a été menée en Angleterre en 2012 sur l’impact des couleurs portées par les hommes. Encore une enquête ridicule, mais pour une fois les chercheurs ou chercheuses ont une excuse, celle-là était financée par la marque de détergent Ariel.
L'enquête a été menée sur 2.000 personnes et les résultats ont été rapportés par le Daily Mail. Si 6% des femmes interrogées auraient accepté un rendez-vous avec un homme vêtu de rose, le pourcentage grimpe à 32% pour le noir et culmine à 36% pour le violet.
Des goûts et des couleurs l’on ne dispute pas, cependant comment ne pas noter que dans la liturgie catholique le violet est la couleur de la pénitence. Je laisse donc à vos esprits fertiles le soin de rêver de confesses et de pénitences en tout genre, mais je peux vous assurer que, sur ce sujet aussi, Stanislaw Ignacy Witkiewicz  fait preuve d’une superbe imagination dans l'Adieu à l'automne d'un auteur polonais dont je ne sais rien,