- Je bois au beau sexe des deux hémisphères.
- Et moi, je bois aux deux hémisphères du beau sexe !
Marquis de Bièvre

vendredi 16 mai 2014

Des caresses ….

Comment ne pas vous livrer, encore une fois certes, une phrase découverte au hasard d'une lecture, un roman italien de la fin non pas du siècle précédent, mais du dix-neuvième. Mais n'est-elle pas mutatis mutandis délicieusement d'actualité ?

"Vous ne comprenez pas que les caresses sans conséquences privent les hommes qui les font de toute influence sur nous autres ? Se  bécoter ! Mais c'est exactement le moyen de ne jamais parvenir à de vrais baisers."

lundi 5 mai 2014

Un ton plus….

Depuis que je publie sur ce blog, j'ai essayé, à défaut de réussir, de conserver un ton léger, gai, voire grivois ou licencieux. Mais aujourd'hui le ton sera différent, plus grave.  Je ne vous parlerai ni de sexe ni d'amour, mais d'amitié, quoique "Entre l'amour et l'amitié, Il n'y a qu'un lit de différence" chantait Henri Tachan. Avec ou sans lit, canapé ou autre, je serais incapable de comprendre comment se crée un lien d'amitié, sauf à citer Montaigne  "Si on me presse de dire pourquoi je l'aimais, je sens que cela ne se peut exprimer qu'en répondant: parce que c'était lui, parce que c'était moi."
Mais ce que je sais, c'est le déchirement lorsque un-e ami-e envoi un message à travers ce fichu écran pour dire son mal être, son malheur, son désarroi et que l'on ne sait que dire, alors que l'on voudrait tant pour voir simplement le-la prendre sans ses bras.
Enfin, te préciserais-je que parmi mes nombreuses obstinations figure une fidélité indéfectible en amitié….

jeudi 1 mai 2014

A table ?

J'ai quelques manies, notamment celle de commenter des études et sondages invraisemblables. D'aucuns, ou d'aucunes m'ont interrogé sur la manière dont je les trouvais. Je suis habituellement bien incapable de répondre à une telle question. Mais aujourd'hui, pour une fois, je sais comment j'ai dégoté ce dernier sondage. Dans un escalier du métro j'ai aperçu une affiche d'un magazine dont un des titres a attiré mon attention. J'ai donc interrogé mon moteur de recherche en arrivant devant mon ordinateur. C'est ainsi que j'ai découvert ce sondage réalisé par Harris Interactive pour Grazia auprès d’un échantillon représentatif de Français afin d’établir dans quelle mesure le sexe et la nourriture contribuent à leur bonheur.
Je vous laisse le soin de la lire. Mais l'on pourrait en retenir quelques éléments, hommes et femmes s’accordent pour attribuer à la nourriture et au sexe la même note sur une échelle de bonheur. Mais si on observe relativement peu de différences pour la nourriture, pour le sexe des différences apparaissent, pour les hommes le sexe devance la nourriture mais pour les femmes c'est l'inverse. Ce qui justifie le titre du magazine "Deux femmes sur trois préfèrent un bon repas à faire l'amour."
Peut-être devrais-je envisager de proposer à deux femmes sur trois d'aller au cinéma voir La Grande Bouffe de Marco Ferreri, mais j'ai aussi l'adresse d'un excellent petit restaurant….