- Je bois au beau sexe des deux hémisphères.
- Et moi, je bois aux deux hémisphères du beau sexe !
Marquis de Bièvre

dimanche 31 août 2014

Amour platonique

Encore une citation issue de ma lecture en cours dont je ne peux m'empêcher de vous faire profiter "Tout contact physique est corrompu et ignoble car le but véritable de l’Éros est la beauté. N'y-t-il aucune beauté dans le sexe ? Si tu veux mon avis, le problème de Platon, c'est qu'il ne s'était jamais envoyé somptueusement en l'air."
Certes cette phrase est un peu dure pour Platon, mais l'on ne peut nier qu'elle est superbe, et pleine d'humour. Comment ne pas apprécier cette définition du but véritable de l’Éros ?
J'espère cependant que Platon a eu l'occasion de s'envoyer somptueusement en l'air, et j'émets aussi le même souhait pour chacun de mes lecteurs, et chacune de mes lectrices.

vendredi 29 août 2014

Secousse !

Je vous dois un aveu, mais ne rêvez, n'espérez pas trop. J'ai simplement laissé passer une information, une information sérieuse puisque reprise dans le Figaro. Selon un haut dignitaire religieux "l'augmentation des relations sexuelles illicites fait accroître le nombre des tremblements de terre."
Je crains que ce religieux  ne pêche quelque peu par immodestie. Pour ma part, il est certes arrivée qu'une  dame avoue avoir ressenti quelque jolie secousse, mais de là à faire trembler la terre, n'exagérons pas nos capacités sexuelles !

jeudi 28 août 2014

Insultes ….

Vous ai-je dit que dans mes lectures j'ai déniché un Top 10 des insultes rares, élégantes, et joliment désuètes ? Elle a toutefois un petit défaut, pour mon gout, il manque la superbe chantepleure d'excréments  lancée avec bonheur par le personnage d'un roman que je vous laisserai le soin de découvrir.
Malgré cette omission, ce dixtuor a une belle allure de fesse-Mathieu!, qui dois-je le précise n'a rien à voir avec un jeu érotique à pisse-froid, en passant par alburostre, nettement plus beau qu'un blanc bec. L'on trouve aussi coprolithe, merde fossilisée, ainsi que nodocéphale!, version classe de la tête de nœud, et aussi  orchidoclaste, qui est un casse-couilles savant. Bien sur cette liste comprend quelques injures destinées aux femmes, et aux belles sonorités, puterelle,  gourgandine et coureuse de rempart. Et je vous ai conservé le plus beau pour finir fot-en-cul qui est un sodomite médiéval, jouissif non ?

mercredi 27 août 2014

Un commentaire "amusant"

Poursuivant ma lecture, j'ai découvert dans ce roman un commentaire étonnant au sujet d'une jeune Stambouliote. "Le genre de beauté attirante mais sans profondeur qu'on qualifiait d'amuse-gueule dans les cercles masculins qu'il fréquentait : pas aussi intéressant qu'un plat de résistance, mais plaisant comme une mise en bouche."
Cette remarque semble être une délicieuse vacherie élégamment enveloppée. Mais, après m'être demandé quel type de "résistance" pouvait être attendu de la belle, j'ai surtout noté le côté plaisant de la mise en bouche. Serait-ce à dire qu'elle suçait divinement ?

mardi 26 août 2014

Un temps pour…

Non, ceci n'est pas un bulletin météorologique, ni une lamentation sur les saisons qui n'en sont plus. Le sujet est plus sérieux.
Vous connaissez toutes et tous je présume ces vers " Vivez, si m'en croyez, n'attendez à demain. Cueillez dès aujourd'hui les roses de la vie " Je viens d'en découvrir, encore une fois au hasard d'une lecture, une version moderne et traduite de l'anglais " Attends d'être vieille et diabétique pour te priver. Il y a un temps pour chaque chose."



Un peu de douceur ?

J'ai découvert hier sur la toile une belle remarque " En fait les discussions les moins excitantes sont celles où le mec (car c'est toujours un mec) te prévient qu'il va parler de sexe."
Voilà donc, messieurs, une invitation joliment formulée à faire preuve d'un peu moins de lourdeur. Bien sûr, après mes vacances dans moun païs, comment aurais pu ne pas évoquer alors, opposé à la lourdeur des barons du Nord,  los trobairitz et l'humour courtois. Faisons donc preuve d'un peu de légèreté, de fantaisie de folie, sans aller toutefois jusqu'à suivre l'exemple de Pèire Vidal réputé le plus fou des troubadours qui se fit loup et courut les garrigues autour du château de sa Belle. Il fut chassé et bastonné et ensuite se fit transporter auprès de sa belle qui était la Dame de Pennautier surnommée Loba, la Louve…

lundi 25 août 2014

Reprise

Les vacances sont terminées. J'ai retrouvé mon bureau, ma machine à café, quelques collègues qui errent dans les couloirs.
Je le confesse, j'ai négligé l'écriture pendant ces vacances, mais pas à cause de la chaleur, j'ai couru et j'ai lu, et plus lu que couru, Et en attendant de reprendre mes travaux d'écriture avec assiduité je vous livre une citation d'une de mes lectures de l'été " L'érotisme, puisqu'on affirme que ce monstre existe, réclame toujours un témoin." Après une telle phrase comment ne pas avoir envie de continuer à écrire…