- Je bois au beau sexe des deux hémisphères.
- Et moi, je bois aux deux hémisphères du beau sexe !
Marquis de Bièvre

mardi 21 octobre 2014

Hétéro ?

- Elle est hétéro ?
- Oui, mais elle aime aussi les filles.
- Hétéro ma non troppo ?

mercredi 15 octobre 2014

Une belle entame…

J'ouvre un roman dont j'ai lu une très bonne critique, rien que de très normal. Dois-je préciser que ce n'est pas un roman érotique, loin de là. Mais le premier paragraphe se termine ainsi "T ne se laissait que très rarement voir avec les deux en même temps, chose qu'il réservait à l'intimité, mais ce qui impressionnait surtout les gens, c'était l'idée que les jumelles dorment ensemble. Pas tant le fait de se partager un homme que celui de se partager elles-mêmes."
Puis-je vous avouer que j'ai été quelque peu stimulé à poursuivre la lecture ?

lundi 13 octobre 2014

Sadomasochisme du calendrier.

Les aléas du calendrier nous réservent parfois d'étonnantes surprises. Et ce mois d'octobre, à Paris, nous en offre une superbe.
Dès demain, le Musée d'Orsay présente l'exposition Sade - Attaquer le soleil. Le lendemain, le Théâtre Tristan-Bernard présente une pièce de David Ives, La Vénus à la fourrure.
Donatien et Léopold à 24 heures d'intervalle, croyez-vous au hasard ?

dimanche 12 octobre 2014

Mails reçus

J'ai reçu de nombreux mails vantant les prodiges rendus possibles par le Viagra ou autres produits aux qualités identiques. Mais, pour reprendre la publicité d'un opticien célèbre, ça, c'était avant. Depuis quelques temps je reçois, en masse cette fois aussi, des mails vantant la qualité d'appareils auditifs.
Je m'interroge, comment dois-je comprendre ce changement dans les envois de mails publicitaires. Ce choix laisserait-il entendre que malgré les aides de diverses molécules je suis incapable de trouver quelque partenaire que ce soit et qu'il ne me reste donc d'autre solution que la masturbation d'où la nécessité des appareils auditifs. Ou alors, serait-ce à dire que je suis définitivement trop vieux ?

lundi 6 octobre 2014

Alléluia !

Poussons des cris de joies, entonnons des chants d'allégresse. Voilà une grande nouvelle qui va emplir nos cœurs de joie, nous combler d'allégresse.
Peut-être à ce moment-là de mon délire, dois-je vous préciser que je ne suis pas en pleine crise mystique, non la raison est beaucoup plus terre à terre, je viens d'apprendre le lancement d'un nouveau moteur de recherche, BoodiGo qui veut être le "Google du X".
Une grande nouvelle !

dimanche 5 octobre 2014

Voyeurisme, exhibitionnisme, plaisirs divins ?

A la lecture du titre, certaines et certains pourraient penser trouver ici un panégyrique de ces deux pratiques pour le moins complémentaires, loin de moi pour autant l'idée de dénigrer l'une ou l'autre de ces pratiques. L'idée de ce  billet est tout simplement de faire un détour par la mythologie non pas pour évoquer la belle allégresse des hiérogamies ni les nombreuses aventures sexuelles des Olympiens mais pour évoquer les amours d'Arès et d'Aphrodite. Selon Homère, Héphaïstos lorsqu'il apprit que son épouse Aphrodite et Arès s'envoyait allègrement en l'air, décida de se venger. Pour cela il fabriqua un filet invisible dans lequel il emprisonna sur leur couche les deux amants qui ne purent alors plus remuer ni soulever leurs membres. Il invita alors les Olympiens à contempler leur union coupable. Ce fut sans aucun doute un divin plaisir pour toutes et tous.
Mais je dois hélas vous préciser qu'il semble que le secret de fabrication de ce filet ait été égaré.