- Je bois au beau sexe des deux hémisphères.
- Et moi, je bois aux deux hémisphères du beau sexe !
Marquis de Bièvre

samedi 31 janvier 2015

O Toulouse….

Voilà une bien belle soirée, non seulement le Stade Toulousain vient de gagner à Castres mais en plus à l'occasion de ce match le commentateur, qui devait être peut en verve, a indiqué que selon une récente étude l'accent toulousain est le plus sexy.
Bien sûr dès la fin du match, j'ai cherché quelques informations complémentaires et le site de la Dépêche du Midi confirme l'information. Non seulement l'accent toulousain est le plus sexy mais en outre 70,2% des sondés le considèrent comme charmant. L'article précise en outre que "L'étude révèle également que l'accent d'une personne est un atout pour séduire. 56% des personnes interrogées avouent avoir été séduite par l'accent."
Ô mon païs, ô Toulouse...

vendredi 30 janvier 2015

Plaisir…intellectuel

Dans un des derniers romans que j'ai lu j'ai relevé deux phrases, toutes deux jolies, mais qui rapprochées l'une de l'autre ont un charme indicible. "Le Jeune Giorgio Palomara s'adonnait à une pratique solitaire considérée par sa famille comme au moins aussi néfaste que la masturbation: il lisait." Même si je suis un fervent adepte de la lecture, je  dois avouer avoir été quelque peu surpris par ce rapprochement entre ces deux plaisirs, ou ces deux vices, qui semblent quelque peu divergents. Mais quelques pages plus loin, j'ai découvert quelques éléments qui permettent de mieux comprendre ce rapprochement. "Au moment où elle allait mettre la clé dans la serrure d'un 4x4 haut de gamme, elle se cambrait, une main sur les reins. Dans le mouvement, sa chevelure miel d'acacia coula jusqu'à mi-corps, caressant le tissu gris et couteux tendu par un fessier plein d'esprit."
Quel beau rapprochement entre plaisirs sensuels et plaisirs de l'esprit…

lundi 26 janvier 2015

So british

Nos ami-es britanniques n'en finiront jamais de nous étonner. Comme l'avait fort justement noté la grand-mère d'une d'amie qui partait, il y a quelques années, en séjour linguistique, "ces gens-là ne sont pas comme nous, d'abord ils vivent sur une ile…"  Ils ont en outre le mauvais gout de battre régulièrement le XV de France, ils conduisent à gauche, ils ont décapité un roi pour réinstaurer la monarchie, ils parlent au féminin de leur bateaux… Mais surtout ils ont un humour étonnant. Et je viens d'en découvrir une superbe exemple dans un roman fort sérieux sur la seconde guerre mondiale dans l'Atlantique nord, à propos d'un officier commandant une frégate " Celui-ci avait beau voir pour le cérémonial du commandement un faible équivalent à du fétichisme, il n'en dirigeait pas moins bien une bonne frégate, ce qui en temps de guerre excusait tout, depuis la mauvaise humeur jusqu'à la sodomie."
So british…

samedi 24 janvier 2015

Appréciations…

Entendu à une table derrière moi, où deux femmes déjeunent.
- Baise-moi
- Oui, c'était terriblement  fort
- Moi aussi j'ai adoré…
Mais ce n'était là qu'appréciations sur le premier  et remarquable  roman de Virginie Despentes.

vendredi 23 janvier 2015

Un mur ?

Encore une fois je vais évoquer un livre Le quatrième mur, rien que de très original certes. Un livre superbe, un livre à lire, mais les livres sont si nombreux Nathanaël, si vous n'avez pas compris tapez dans votre navigateur "livres bruler Nathanaël." Je vous précise pour éviter tout malentendu qu'il s'agit d'un livre beau et grave, un livre qui tourne aussi autour d'une pièce de théâtre. Et l'auteur précise pour les béotien-nes "Le quatrième mur c'est ce qui empêche le comédien de baiser avec le public."
Et je m'interroge, ce roman m'ayant été conseillé par une collègue charmante, devrais-je en déduire quelque chose sur un mur éventuel ?

mardi 20 janvier 2015

Non…

Ce serait trop facile, je n'évoquerai pas ici les propos de Sa Sainteté le Pape François "Certains croient, excusez-moi du terme, que, pour être bons catholiques, ils doivent être comme des lapins." Tout a déjà été dit, ou presque.
Comme des lapins, c'est trop rapide pour être jouissif.
Les lapins, oui, mais n'oublions pas les lapines, en un seul mot, merci…
Et pourquoi pas comme des levrettes ?
Les bons catholiques ne se limitent-ils donc pas à la position du missionnaire ?

Et j'en passe...

Mais, dois-je rappeler que dans la même déclaration, il met toujours le préservatif à l'index, alors que je vous rappelle qu'il convient de le mettre sur la bite… baisez comme des lapins, ou comme des cochons, mais sortez couverts !

lundi 19 janvier 2015

Déduction ?

Toujours plongé dans mes lectures, après les songes érotiques d'un séminariste, j'ai découvert un dialogue savoureux
"- Tu sauras te passer de moi cette nuit…
- Ça rend sourd !
- Tu sais bien ce que je veux dire.
Mme Lancelot allonge le bras et flatte l'érection qui distend le pantalon de Dulac.
- Il n'y a pas qu'en affaires que tu es dur, Germain je te fais confiance pour savoir où aller régler celle-ci sans avoir à traiter de la main à la main!.../… tu baises trop bien pour être fidèle mon chou !"

Si je vous fais partager cet échange délicieusement écrit, c'est aussi pour vous faire partager une interrogation qui s'est imposée à moi. Si du fait qu'il baise trop bien l'on peut en déduire qu'il  n'est pas fidèle, pourrait-on, à contrario, en déduite que ceux qui baisent comme des brèles sont d'une fidélité absolue ?

samedi 17 janvier 2015

Métro et lecture…

Il m'arrive de lire, peut-être de manière un peu plus assidue que la moyenne, je lis donc aussi lors de mes transports en commun, cette déclaration n'étant en rien une incitation à penser que je fais la lecture lors de partouzes diverses. Je lis donc dans le bus, le métro, le RER, le tramway, et parfois je l'avoue me laisse distraire  de ma lecture par quelque passager ou plus souvent passagère et il arrive que ces interruptions dans ma lecture me renvoient vers d'autres lectures, mots, phrases. Ainsi, il y a peu, je levais les yeux de mon livre et aperçue une belle et accorte inconnue, et me suis souvenu d'une phrase d'une de mes lectures "Elle est blonde et carrossée comme un rêve de séminariste érotomane."
L'expression est aussi séduisante que la dame en question. Pour les rêves de séminariste, vous suggèrerais-je, pour les anciens séminaristes de vous plonger dans vos souvenirs, et pour les autres, peut-être plus nombreux dans mes lecteurs, d'écouter par exemple Brassens "Il paraît que, dessous son gros habit de bure, Elle porte coquettement des bas de soi’, Festons, frivolités, fanfreluches, guipures, Enfin tout ce qu'il faut pour que le diable y soit. Et les enfants de chœur ont des pensées impures..."
Mais, je vous dirai pas ici les dessous que portaient l'inconnue…

vendredi 16 janvier 2015

Blasphème ?

S'il est bien connu que le deuil sied à Électre, je ne pense pas qu'il siée à Charlie, et pourtant j'ai encore ce matin la sensation d'avoir une gueule de bois en plomb. Sans l'ombre d'un doute, la seule façon de rendre hommage à Charlie est de conserver irrévérence et liberté.
Donc après avoir quatre titres de livre en quatre lignes, j'ai convoqué, si tant est qu'il soit convocable, un de mes auteurs fétiches, et peut-être quelque peu fétichiste aussi. Je vous livre donc cette phrase, qui sera ma contribution au débat l'on ne peut plus serein sur les caricatures.
"Et, loin de remercier cette nature inconséquente du peu de liberté qu'elle nous donne pour accomplir les penchants inspirés pas sa voix, blasphémons-la du fond de notre cœur."

vendredi 9 janvier 2015

Charlie pas mort…

L'esprit de Charlie n'est pas mort, même la très sérieuse place Beauvau est contaminée. Si certaines, certains d'entre vous en doutaient, je vous suggère la lecture du Parisien "Suite à l’attentat du 7 janvier 2015, le Plan Vigipirate « Attentats » est activé sur l’ensemble de la région Ile-de-France. Afin d’assurer l’accueil du public dans des conditions de sécurité optimales, les commissariats subdivisionnaires de Cachan et Villejuif sont provisoirement fermés."
Je me demande s'ils n'ont pas attaqué le stock de chichon là.
"Lorsqu'on vient d'en rire, on devrait en pleurer !"

jeudi 8 janvier 2015

J'ai mal…

Vous l'avez sans aucun doute remarqué, je l'espère, j'aime les mots, les livres. Il n'y a donc rien de surprenant à ce que j'évoque, encore une fois, des mots, des textes, des livres. J'ai mal aujourd'hui à mon humour. J'ai mail et résonne dans mes oreilles les échos d'une chanson "Si ton tabou c'est la Mecque, Moi, c'est ma bibliothèque" si jamais vous ne connaissez pas, pour vous éviter des recherches épuisantes, il s'agit d'un extrait des versets érotiques. J'ai mal et je pense avec émotion aux douze victimes d'hier, mais aussi aux soixante-six journalistes tués dans le monde l'année dernière, mais aussi à toutes celles à tous ceux emprisonné-es, torturée-s, abattu-es dans le monde pour simplement avoir voulu s'exprimer.
J'ai mal et je continuerai à vire, à lire à aligner des mots et à manier mon humour. Je n'ai pas encore décidé si ma lecture à venir sera Le Traité sur la tolérance de Voltaire ou Les Versets sataniques de Salman Rushdie. J'alignerai des mots comme je le voudrais, J'alignerai les mots que je voudrais, Comme je voudrais j'alignerai les mots, Et dans la langue que je voudrais. J'espère que Gilles Servat me pardonnera cette abominable parodie de son si beau texte. Je manierai mon humour, ce ne sont pas des trous du cul, trous de balle qui me feront cesser.
Et surtout, et enfin, je reste profondément attaché à la démocratie qui reste la seule réponse face à tous les intégrismes, tous les terrorismes.
L'obscurantisme ne passera pas par moi !

vendredi 2 janvier 2015

Chaleur ?

L'année 2014 a été l'année la plus chaude déclare une douce voix.  Mais hélas, ce n'est point de la confession érotique d'une belle mais l'information fournie par Météo  France, l'année 2014 a été l'année la plus chaude depuis 1900.
Et vous, votre année2014  fut-elle la plus chaude ?

jeudi 1 janvier 2015

Vœux 2015

En ce premier janvier j'espère que  vous ne me tiendrez pas rigueur de me conformer aux usages communément admis et de limiter le billet de ce jour à la présentation de vœux.
Que votre année 2015 soit flamboyante, brillante, incomparable, excellente, agréable, plaisante, superbe, passionnante, attrayante, lumineuse, délicate, fameuse, étonnante, délicieuse, luminescente, magnifique, incandescente, splendide, stupéfiante, rayonnante, sensationnelle, heureuse, radieuse, mirifique, riante, sublime, enjouée, magique, éblouissante, exquise, ardente, géniale, majestueuse, bellissime, fulgurante, éclatante, illuminée, resplendissante, adorable, jolie, enchanteresse, charmante, admirable, fastueuse, rutilante, séduisante, divine, grandiose, ravissante, fantastique, formidable, merveilleuse, somptueuse, fabuleuse, chatoyante, poétique, féerique, céleste et bien plus encore…
Remplissez donc votre vie de plaisirs de la chair, de la chère, mais n'oubliez pas les plaisirs de l'esprit sans lesquels la vie serait bien triste
Et, n'oubliez pas que notre avenir sera ce que l'on en fera !