- Je bois au beau sexe des deux hémisphères.
- Et moi, je bois aux deux hémisphères du beau sexe !
Marquis de Bièvre

dimanche 29 janvier 2017

Méli-Mélo, 29 janvier 2017

Et déjà je ne tiens pas mes résolutions, bonnes ou pas. À ma décharge, j’ai eu une fin de semaine très compliquée avec quelques soucis de plomberie, mais je ne suis pas là pour vous raconter mes soucis matériels.
Ce retard est d’autant plus ennuyeux que j’avais prévu de vous faire part de mon intention de changer le nom de mes mélis-mélos, j’ai trouvé, bien sûr dans une lecture, une référence à une émission qui s’appelait "d’un vendredi à l’autre." Il faut avouer qu’il serait délicat de proposer ce nouveau titre sans avoir publié quelques billets régulièrement le vendredi.
Pour le reste, la semaine fut paisible, trop pourrais-je dire. Je tiens cependant à rendre hommage à une ravissante jeune dame qui alors que je courrai dans une sente quelque peu étroite pour prendre mon RER, s’est collée au mur. Je n’en ai pas moins raté mon train, j’avais manifestement beaucoup trop ralenti pour regarder cette dame jolie et souriante.



Licence Creative Commons
Méli-Mélo, 29 janvier 2017 d' Un Joueur Parisien est mis à disposition selon les termes de la licence Creative Commons Attribution - Pas d’Utilisation Commerciale 4.0 International.

mercredi 25 janvier 2017

Pas que la taille...

Vous n’avez pas de mini-sucettes ici ?
Non, ici on ne fait que les grands formats !



Licence Creative Commons
Pas que la taille... d' Un joueur Parisien est mis à disposition selon les termes de la licence Creative Commons Attribution - Pas d’Utilisation Commerciale 4.0 International.

mardi 24 janvier 2017

A la caisse ...

- Pour le règlement je vous retrouve à la caisse, dit la charmante serveuse qui sourit à tout va.
- Avec plaisir, on se retrouve où vous voulez !



Licence Creative Commons
A la caisse ... d' Un Joueur Parisien est mis à disposition selon les termes de la licence Creative Commons Attribution - Pas d’Utilisation Commerciale 4.0 International.

lundi 23 janvier 2017

Sans pareille

En ce froid lundi, une phrase extraite encore une fois d’une de mes lectures, une phrase dont je ne vous dirai ni à qui elle était adressée, ni de qui elle émanait, mais une phrase qui laisse présager, deviner, espérer, savourer à l’avance une intense chaleur.
"Sa sensibilité érotique est d’une acuité sans pareille."



Licence Creative Commons
Sans pareille d' Un Joueur Parisien est mis à disposition selon les termes de la licence Creative Commons Attribution - Pas d’Utilisation Commerciale 4.0 International.

vendredi 20 janvier 2017

Méli-Mélo, 20 janvier 2017

Après les bonnes résolutions que j’ai prises et annoncées pour 2017, je me devais de ne pas publier ce méli-mélo en retard, et c’est donc chose faite. Cette semaine fut froide, glaciale, je ne vous apprends rien. Cela ne m’a nullement empêché de courir le matin, quoiqu’il faille le reconnaître, nous étions bien peu ces derniers matins à nous croiser. Mais dans cette froidure, quelques jolis moments m’ont réchauffé.
Je pense à cette belle croisée ce matin qui avait osé cette jupe si délicieusement courte.
Comment ne pas évoquer aussi cette voix féminine murmurant "moi aussi je voudrais un morceau de barre à tenir ?" Certes ce n’était qu’une inconnue dans un bus en perte d’équilibre.
Et enfin, à la question de la serveuse au restaurant s’enquérant de savoir si la belle attendait quelqu’un, la réponse si belle, "non, hélas !"



Licence Creative Commons
Méli-Mélo, 20 janvier 2017 d' Un Joueur Parisien est mis à disposition selon les termes de la licence Creative Commons Attribution - Pas d’Utilisation Commerciale 4.0 International.

jeudi 19 janvier 2017

Une question de point de vue

Dans un restaurant, mais je ne vous dirai pas lequel, quoique si quelque accorte lectrice insistait, la grande ardoise sur laquelle est détaillée la formule est posée au sol. La serveuse est devant, penchée vers le plan de travail. Un client derrière elle, penché tente de lire l’ardoise.
Elle l’aperçoit, se décale, désolée et souriante à tout va.
Le client lui répond " Non, non, ne bougez pas, c’est bon."
La seule question est de savoir s’il se déhanchait pour regarder la belle ardoise ou les jolies fesses de la serveuse.



Licence Creative Commons
Une question de point de vue d' Un Joueur Parisien est mis à disposition selon les termes de la licence Creative Commons Attribution - Pas d’Utilisation Commerciale 4.0 International.

lundi 16 janvier 2017

Une citation un lundi matin

Comme d’habitude j’ai lu dans les transports en commun en partant au bureau. Comme souvent j’ai trouvé une jolie citation et j’ai donc pensé à mes lecteurs et lectrices, peut-être un peu plus aux lectrices, surtout à certaines, qu’aux lecteurs, mais cela est anecdotique. J’ai donc une jolie citation à vous offrir ce matin, mais, manque d’inspiration, j’ai peu de mots pour la commenter. Je vous la livre donc " Elle est brune, d’une impressionnante beauté pour son âge même si les ravages du temps sont bien visibles sur son visage."
J’ajouterai simplement qu’elle éveille furieusement en moi quelques souvenirs.



Licence Creative Commons
Une citation un lundi matin d' Un Joueur Parisien est mis à disposition selon les termes de la licence Creative Commons Attribution - Pas d’Utilisation Commerciale 4.0 International.

dimanche 15 janvier 2017

Résolutions ?

Après vous avoir présenté mes vœux pour cette nouvelle année, je vais me conformer aux traditions et prendre de bonnes résolutions pour cette année. Donc en 2017,
je publie mes mélis-mélos tous les vendredis, sans prendre de retard,
je finis d’écrire les histoires à épisodes que je commence,
je continue à lire intensément,
j’écris plus souvent sans chercher de mauvaises excuses,
je cours régulièrement.
Et surtout, surtout, j’arrête de prendre des résolutions que je ne tiendrai pas, et je cesse de me conformer à toutes ces traditions.




Licence Creative Commons
Résolutions ? d' Un Joueur Parisien est mis à disposition selon les termes de la licence Creative Commons Attribution - Pas d’Utilisation Commerciale 4.0 International.

vendredi 13 janvier 2017

Méli-Mélo, 13 janvier 2017

J’espère que vous appréciez que je publie, pour une fois le méli-mélo du vendredi un vendredi. Certes les esprits chagrins noteront qu’il n’en est pas moins en retard, très en retard, le précédent datant du 25 décembre. J’en conviens, la reprise au bureau a été laborieuse, mais je ne vous oublie pas, vous êtes inoubliables.
Je ne vous livrerai cependant aujourd’hui aucune citation mais juste une phrase entendue au vol ce matin. J’étais sorti pour courir quelques kilomètres. Au retour j’entendis des coups de klaxon furieux. Un camion de chantier était garé et le propriétaire d’une luxueuse Mercédès s’existait sur son avertisseur sonore. Le chauffeur du camion est alors apparu et lui a indiqué dans un langage fleuri qu’il y avait la place pour faire passer sa grosse voiture. Le conducteur de la Mercédès a alors enfin lâché son klaxon pour éructer sa colère, son indignation devant cette inadmissible entrave à la liberté d’aller et venir. Le chauffeur du camion a conclu définitivement " suffit pas d’en avoir une grosse, faut encore savoir s’en servir !"
Dont acte !




Licence Creative Commons
Méli-Mélo, 13 janvier 2017 d' Un Joueur Parisien est mis à disposition selon les termes de la licence Creative Commons Attribution - Pas d’Utilisation Commerciale 4.0 International.

dimanche 8 janvier 2017

J’aime..

J’aime les mots, les livres, j’aime lire, j’aime essayer d’écrire et j’aime vous offrir et commenter, voire détourner, de temps à autre une jolie citation.
En ce début d’année, une phrase placée par un romancier dans la bouche d’une femme à propos d’un homme qu’elle a bien connu, sans préciser toutefois si cette connaissance était au sens biblique du terme. "Il essayait de séduire tout le monde, surtout les femmes. J’aime bien les hommes qui aiment les femmes, mais je n’ai jamais vu un homme aimer les femmes à ce point."
Comment aurais-je pu ne pas aimer ?


Licence Creative Commons
J’aime.. d' Un Joueur Parisien est mis à disposition selon les termes de la licence Creative Commons Attribution - Pas d’Utilisation Commerciale 4.0 International.

samedi 7 janvier 2017

Vœux 2017

Le début de l’année est toujours une période magique où des tas de personnes que vous ne connaissez pas ou peu vous sautent au cou afin de vous présenter leurs meilleurs vœux pour l’année à venir. Il fait toutefois noter qu’habituellement dans ces cas-là les seules personnes qui ne vous embrassent pas sont justement celles dont vous apprécieriez qu’elles vous sautent au cou, voire ailleurs.
Malgré cela, comment pourrais-je ne pas céder comme tous les ans à la même période à la pression sociale ? Je vous souhaite donc une très belle année pleine de joies, de bonheurs, de plaisirs en tous sens. Partagez de beaux moments avec vos ami-es, riez, chantez, mangez, buvez, jouissez, et n’oubliez pas de lire et de jouer avec les mots, en résumé, vivez.

A l’an que ven que se siam pas mai que siguem pas mens



Licence Creative Commons
Vœux 2017 d' Un Joueur Parisien est mis à disposition selon les termes de la licence Creative Commons Attribution - Pas d’Utilisation Commerciale 4.0 International.