- Je bois au beau sexe des deux hémisphères.
- Et moi, je bois aux deux hémisphères du beau sexe !
Marquis de Bièvre

mardi 25 avril 2017

Pas du tout…

Non, je suis totalement hétérosexuelle, pas du tout bisexuelle, dit-elle, à la jeune femme assise en face d’elle et, semble-t-il, quelque peu déçue. Et elle poursuite, j’ai déjà essayé avec des filles, la déception s’accroît… 


Licence Creative Commons
Pas du tout… d' Un Joueur Parisien est mis à disposition selon les termes de la licence Creative Commons Attribution - Pas d’Utilisation Commerciale 4.0 International.

jeudi 20 avril 2017

Envie de cette douche

- Vous seriez-vous envolée, vous avais-je demandé.
- Non, je suis là, douchée et touchée.

Comment une telle réponse de votre part aurait-elle pu ne pas enflammer mon imagination ? Mais curieusement, ce qui me vint en tête en premier fut une chanson.
"Comme il serait doux d’être auprès de vous
Dans ces moments où
Vous refermez la porte derrière vous.
Pour me cacher tout, le meilleur de vous
Toutes vos manies
Ces coins secrets qui me sont interdits.
Derrière le verrou j’attends et je bous
Dans ces moments longs
Ou courts c’est selon, que faites-vous donc !
J’entends des bruits mous, qui me rendent fou
Des bruits de cotons
Des bruits de chiffons, des bruits de flacons
Vous parfumez-vous, ou bien buvez-vous
Quelques vins bizarres
Que vous cacheriez au fond d’un placard
Quel beau rendez-vous que vous avec vous
Je n’entends plus rien
Êtes-vous en train d’admirer vos seins
Les caressez-vous dessus et dessous
Ma folle pensée
Vient s’imaginer leurs pointes dressées.
Dans un garde à vous si dur et si doux
Madame ouvrez-moi
Ne me laissez pas dans cet état-là."
Je vous imaginais madame ainsi, telle que cette chanson avait pu, il y a bien longtemps, me faire rêver d’une. Mais contrairement à celle-là, vous laissiez la porte ouverte, et je vous regardais.
Je vous regardais, Madame, sous votre douche, l’eau coulant sur vous, vos mains glissant sur vous.
J’imaginais cela, Madame, et j’imaginais surtout le merveilleux moment où je vous rejoignais sous votre douce, l’eau coulant sur nous, collés l’un à l’autre. Vos fesses tendues vers moi, mon sexe raide de désir contre vos fesses. Mes mains vous caressant, jouant avec vos seins.
J’imaginais, Madame, le plaisir infini de vous prendre ainsi sous la douche, pénétrer lentement en vous. Vous baiser ainsi, l’eau ruisselant sur nous, vous baiser furieusement, et jouir l’un de l’autre !

Extrait du Cycle des Désirs


Licence Creative Commons
Envie de cette douche d' Un Joueur Parisien est mis à disposition selon les termes de la licence Creative Commons Attribution - Pas d’Utilisation Commerciale 4.0 International.

mardi 18 avril 2017

Un petit…

Un couple assis à la table à côté, une superbe blonde, un beau black, la serveuse pose un café devant lui et demande à sa compagne " Vous voulez un petit noir ?"



Licence Creative Commons
Un petit… d' Un Joueur Parisien est mis à disposition selon les termes de la licence Creative Commons Attribution - Pas d’Utilisation Commerciale 4.0 International.

dimanche 16 avril 2017

Un bon conseil…

Vous savez à quel point j’aime vous faire profiter de mes lectures, des jolis mots que je découvre au hasard de mes lectures ici ou là. Je vous livre donc non pas une citation à proprement parler mais le titre d’une partie d’un roman que je viens de finir, un roman qui contient de merveilleuses formules que j’aurais sans aucun doute l’occasion d’évoquer dans un ou plusieurs billets. En attendant cela, je vous offre ce titre "Si vous ne pouvez pas vous retenir, détendez-vous et jouissez."
N’est-ce pas là un bien joli conseil?



Licence Creative Commons
Un bon conseil… d' Un Joueur Parisien est mis à disposition selon les termes de la licence Creative Commons Attribution - Pas d’Utilisation Commerciale 4.0 International.

samedi 15 avril 2017

Prélude au Cycle des Désirs.

Selon l’étymologie, le prélude est ce qui précède le jeu. La précision pourrait sembler inutile mais le désir n’est-il pas ce qui précède le jeu érotique ?
Ces textes de désir sont tous des textes de jeu, des textes du Je.
Le Je est un homme, ce que les textes mettent clairement en avant. Les désirs sont les désirs nés de la situation, chaque désir est vrai et intense, mais jamais la situation ne sera jamais clairement explicitée, jamais l’objet du désir ne sera nommé, précisé.
Ces textes ont été écrits au fil des désirs, au fil des jours, à moins qu’ils ne soient encore à écrire. Ils ont donc été, ou seront regroupés dans ce cycle suivant un ordre encore fluctuant comme un désir, mais leur nombre est déjà et depuis toujours fixé.

Extrait du Cycle des Désirs



Licence Creative Commons
Prélude au Cycle des Désirs. d' Un Joueur Parisien est mis à disposition selon les termes de la licence Creative Commons Attribution - Pas d’Utilisation Commerciale 4.0 International.

Pure ?

Peut-être vous l''ai-je déjà dit mais j’ai une sale manie. Peut-être devrais-je être plus précis, j’ai de nombreuses sales manies dont une que je souhaite évoquer ici, je cours à pied régulièrement. Et comme chacun le sait lorsque l’on court relativement longtemps en portant un cuissard il y a un risque sérieux d’irritation, oui, là, ce n’est pas indispensable de rire. Pour éviter cela, les irritations pas les rires il existe deux solutions. La première est de ne pas courir, ce qui n’est pas drôle du tout, la deuxième d’utiliser de la vaseline. J’ai choisi la seconde. Encore une fois, me direz-vous, rien de fascinant, mais "Attends la fin ! tu comprendras " chantait Mouloudji.
J’ai donc constaté que sur mon tube de vaseline figurait la mention "vaseline pure." Je me suis donc demandé s’il existait une vaseline impure, peut-être celle utilisée pour la sodomie ? Mais alors qu’en serait-il d’une vaseline impure pour une sodomie à l’imparfaite, n’est-ce pas là un sujet à approfondir ?

PS Si la notion de sodomie imparfaite vous paraît absconse, je vous renvoie à un billet plus ancien, imparfaite


Licence Creative Commons
Pure ? d' Un Joueur Parisien est mis à disposition selon les termes de la licence Creative Commons Attribution - Pas d’Utilisation Commerciale 4.0 International.

vendredi 14 avril 2017

Votre cul me fascine…

Votre cul, Madame, me fascine. Vous le savez et vous en jouez à merveille.
Cette image de vous, légèrement courbée en avant, votre mail troussant votre jupe légère, dévoilant à mon regard votre cul est diablement troublante. Vous dirais-je, Madame, le plaisir à vous voir ainsi, à regarder votre superbe cul.
J’ai envie, Madame, de poser mes mains sur votre cul, sentir la douceur de votre peau sous mes mains, envie de caresser votre cul tout en me penchant sur vous, embrasser votre cou, et vous susurrer au creux de l’oreille mon envie de prendre votre cul.
J’aimerais alors vous sentir vous cambrer, coller votre cul à moi, sentir mon sexe durcir collé à vos fesses. Quel plaisir ce serait alors, Madame, d’écarter doucement vos fesses pour glisser entre elles. J’ai furieusement envie, Madame, de m’enfoncer dans votre cul. J’ai envie, Madame, de vous sodomiser, envie de vous sentir vibrer, de mordre votre nuque tout en vous tenant par les hanches pour m’enfoncer tout au fond de vous. J’ai envie, Madame, de jouir dans votre superbe cul !




Extrait du Cycle des Désirs

Licence Creative Commons
Votre cul me fascine… d' Un Joueur Parisien est mis à disposition selon les termes de la licence Creative Commons Attribution - Pas d’Utilisation Commerciale 4.0 International.

lundi 10 avril 2017

Vos seins me fascinent

J’aime vos seins, j’aime votre façon de les montrer, de les dévoiler somptueusement. Votre décolleté est si beau, si profond, si tentant. Il offre au regard vos seins mis en valeurs par cette dentelle rouge. Comment ne pourrais-je alors ne pas avoir envie de les effleurer, de les caresser, de sentir la douceur de votre peau.
J’ai envie de glisser mon sexe entre vos seins, de glisser lentement ainsi, d’aller et venir, mon gland effleurant vos lèvres, votre sourire en bout de course avant de glisser à nouveau dans la douce sensualité de vos seins.
J’aimerais jouir là entre vos seins.


Extrait du Cycle des Désirs

Licence Creative Commons
Vos seins me fascinent d' Un Joueur Parisien est mis à disposition selon les termes de la licence Creative Commons Attribution - Pas d’Utilisation Commerciale 4.0 International.

dimanche 9 avril 2017

Mobilier

J’aime les mots, j’aime les mots qui font rêver, les mots qui stimulent, qui emballent l’imaginaire. Il n’y a là rien de bien nouveau, je l’ai sans aucun doute écrit à de nombreuses, voire trop nombreuses reprises. J’ai trouvé une phrase récemment qui est une petite merveille dans le genre. Elle est extraite, la précision est utile, d’un roman de science-fiction, ce qui explique le mot inexpliqué dans cette citation. "Il y avait des cadres au mur, une cuisine, des meubles pour les visiteurs (dont un tabouret shur’asi superbe, d’apparence obscène.)"
Je ne sais à quoi peut ressembler un tabouret shur’asi mais je peux vous assurer que j’ai imaginé de pures merveilles. Connaîtriez-vous quelque fabricant désireux de lancer de nouveaux modèles ?



Licence Creative Commons
Mobilier d' Un Joueur Parisien est mis à disposition selon les termes de la licence Creative Commons Attribution - Pas d’Utilisation Commerciale 4.0 International.

vendredi 7 avril 2017

Désir de l’instant

Et il lui écrivit ainsi son désir de l’instant

Puis-je vous avouer que j’aimerais tant glisser ma queue raide de désir dans votre bouche et m’y enfoncer profondément, bander dans votre bouche Puis en ressortir pour que votre langue glisse lentement, voluptueusement le long de ma queue, et sentir la bille de mon piercing frotter doucement avant de retrouver tout aussi vite la douceur de votre langue. Frémir de désir sous votre langue alors que votre main saisit la base de ma queue, votre bouche suçant le gland.
J’aimerais que vous me suciez ainsi, et caresser vos cheveux en vous demandant si vous voulez que je jouisse dans votre bouche. Vos yeux levés vers moi, votre regard serait une un si belle et si troublante réponse. Votre main lâcherait alors ma queue pour caresser mes couilles pendant que votre bouche engloutirait ma queue. Votre dans un somptueux va-et-vient m’amènerait au bord de l’explosion.
Et j’aimerais gicler ainsi mon désir dans votre bouche, désir que vous avaleriez souriante jusqu’à la dernière goutte.


Extrait du Cycle des Désirs

Licence Creative Commons
Désir de l’instant d' Un Joueur Parisien est mis à disposition selon les termes de la licence Creative Commons Attribution - Pas d’Utilisation Commerciale 4.0 International.

mercredi 5 avril 2017

TGV vers...

Un matin début de vacances dans un TGV filant vers le sud, visages ensommeillés, cadres plus ou moins jeunes et dynamiques, commerciaux aux dents longues, consultants juniors rêvant de devenir séniors, séniors rêvant d’être enfin directeurs associés, directeurs associés rêvant du joli cul d’un touriste, touristes en couples, en groupe, en familles, adolescents bruyants, enfants braillards sous les yeux esbaudis de leurs parents. La seule solution de repli fut donc la voiture-bar où régnait un calme relatif, et comme souvent quelques mots échangés entre gens ne se déplaçant pour des vacances. Vint une question fort banale dans de telles circonstances, celle de la destination du voyage. Comme je répondis que j’allais à Agde, mon interlocutrice me fixa souriante, le regard pétillant "Vous allez au Cap ?"



Licence Creative Commons
TGV vers... d' Un Joueur Parisien est mis à disposition selon les termes de la licence Creative Commons Attribution - Pas d’Utilisation Commerciale 4.0 International.

lundi 3 avril 2017

Du plaisir composé des classiques.

Vous l’avez sans aucun doute déjà remarqué, mes goûts sont pour le moins éclectiques, et vous avez, toujours sans aucun doute, compris que j’évoquais là mes goûts littéraires. Je lis donc en tous sens, et parfois quelques classiques, et ce fut le cas dernièrement. Un des plaisirs dans ces classiques est le style parfois quelque peu désuet mais si joli. J’ai trouvé récemment un bien joli texte évoquant des pratiques toutes aussi jolies, et des personnes "formant des parties carrées, sextines, octavines." N’est-ce pas plus délicieusement dit, et foutrement plus bandant qu’une partouze ?



Licence Creative Commons
Du plaisir composé des classiques. d' Un Joueur Parisien est mis à disposition selon les termes de la licence Creative Commons Attribution - Pas d’Utilisation Commerciale 4.0 International.