- Je bois au beau sexe des deux hémisphères.
- Et moi, je bois aux deux hémisphères du beau sexe !
Marquis de Bièvre

mercredi 5 juillet 2017

Au fond

Certes je pourrais voire devrais avec un tel titre évoquer ici le duo des pécheurs de perles.
"Au fond du temple saint
Parée de fleurs et d’or,
Une femme apparaît !
[…]
Oui, c’est elle !
C’est la déesse
plus charmante et plus belle !"
Pour celles et ceux qui ne connaîtraient pas ce superbe duo, encore une fois reportez-vous à votre navigateur préféré, ce qui, en l’occurrence, est diablement approprié. Si vous n’avez pas tout compris à la remarque précédente, il est plus qu’urgent que vous vous ruiez sur votre navigateur.
Mais, l’objet de ce billet était tout autre et je me suis encore une fois laissé entraîner et ai quelque peu dérivé de l’objectif initial, encore une histoire de navigation…
Ce billet était tout simplement motivé par un mail reçu aujourd'hui, évoquant une œuvre d'art, et commençant par "Aujourd’hui : Au fond du trou Où l’on se raconte des histoires."
De bien belles histoires en perspectives pour des billets à venir…



Licence Creative Commons
Au fond d' Un Joueur Parisien est mis à disposition selon les termes de la licence Creative Commons Attribution - Pas d’Utilisation Commerciale 4.0 International.

Aucun commentaire:

Enregistrer un commentaire