- Je bois au beau sexe des deux hémisphères.
- Et moi, je bois aux deux hémisphères du beau sexe !
Marquis de Bièvre

dimanche 28 janvier 2018

Écriture contrainte vingt-huitième jour

Contrainte: entrave, chuchotement, empreinte, sapide, cyprine, ventre, toison, morsure, ordre

Je l'invitai donc à explorer nos envies sans aucune entrave, chaine, contrainte, attache autre que celles que serviraient à pimenter nos jeux érotiques.
Elle fut vite liée, bâillonnée pour mieux s'offrir pour mieux jouir et que ses cris de plaisir ne soient plus qu'un long et superbe gémissement, chuchotement,, murmure, susurrement.
La fessée qu'elle reçut laissa une empreinte, marque, trace, signature sur son magnifique cul.
Je pus ainsi la déguster et en découvrir son goût sapide.
Sa cyprine, rosée, sève, eau coulait le long de ses cuisses ouvertes.
J'embrassai et lécher son bas-ventre, pubis, sexe, abricot.
Il était exempt de toute toison, crinière, fourrure, pilosité,
La dégustant intensément, je laissai quelques traces de morsure, crocs, dents, canines.
Nous jouîmes tous deux, je la contemplai, si belle, offerte, les cheveux en fatras, fouillis, enchevêtrement, dés-ordre.
Écriture contrainte

Licence Creative Commons

Écriture contrainte vingt-huitième jour d' Un Joueur Parisien est mis à disposition selon les termes de la licence Creative Commons Attribution - Pas d’Utilisation Commerciale 4.0 International

Aucun commentaire:

Enregistrer un commentaire