- Je bois au beau sexe des deux hémisphères.
- Et moi, je bois aux deux hémisphères du beau sexe !
Marquis de Bièvre

dimanche 25 mars 2018

Écriture contrainte quatre-vingt-quatrième jour

Contrainte: cochon, inconscience, langue, voyage, désuet, baroque, Paris, lentille, source

Je suis un vieux cochon libidineux, lui avoua-t-il tout en caressant son superbe cul. Quelle inconscience ce serait de ne pas chercher à goûter à tous les plaisirs, à ouvrir toutes les portes, merci à, dans l'ordre antéchronologique, Jim Morrison, Aldous Huxley et William Blake, "si les portes de la perception étaient purifiées, toute chose apparaîtrait à l'homme telle qu'elle est : infinie."
Mais, ajoutais-je aussitôt, il n'est pas les portes qu'il faut ouvrir, et joignant le geste à la parole, j'écartais les fesses de la belle pour la caresser du bout de la langue. Dans un doux gémissement, elle me répondit que si elle adorait partir en voyage sur mes mots, elle aimait tout autant mes aptitudes linguales que linguistiques.
Mais comment ne pas conjuguer les deux en même temps, et il est tout de même foutrement plus jouissif de te darder la langue dans le cul que de simplement le lécher, le côté désuet de l'expression lui donne une saveur toute particulière qui se marie à merveille avec celle de ton cul, lui répondis-je. Et tu aimes encore plus mon tendre salaud, quand cela s'allie au côté baroque de mes tenues, ton cerveau est alors en pleine ébullition.
Nous sommes enfin à Paris, et je ne vendrai pour un plant de lentilles le plaisir de m'y promener avec toi, source de tous mes désirs les plus fous.

  Licence Creative Commons

Écriture contrainte quatre-vingt-quatrième jour d' Un Joueur Parisien est mis à disposition selon les termes de la licence Creative Commons Attribution - Pas d’Utilisation Commerciale 4.0 International

Aucun commentaire:

Enregistrer un commentaire