- Je bois au beau sexe des deux hémisphères.
- Et moi, je bois aux deux hémisphères du beau sexe !
Marquis de Bièvre

samedi 24 mars 2018

Une lueur de printemps

À propos de l'équinoxe de printemps je notais récemment qu'il faudrait attendre encore un peu pour voir ressortir jupettes et décolletés, et la météo semblait bien, hélas, me donner raison. Je n'en suis que plus reconnaissant à cette charmante dame, dans le métro, assise sur un strapontin dont la jupe laissait deviner une trace de dentelles sur le haut de ses collants ou de ses bas, l'on a le droit de rêver. À un arrêt elle se redressa, sa jupe bougea légèrement découvrant ses cuisses un peu plus haut, et dévoilant ainsi les dentelles du haut de ses bas, et la blancheur de ses cuisses. Fugace vision, éphémère lueur de printemps.

  Licence Creative Commons

Une lueur de printemps d' Un Joueur Parisien est mis à disposition selon les termes de la licence Creative Commons Attribution - Pas d’Utilisation Commerciale 4.0 International

Aucun commentaire:

Enregistrer un commentaire