- Je bois au beau sexe des deux hémisphères.
- Et moi, je bois aux deux hémisphères du beau sexe !
Marquis de Bièvre

lundi 28 mai 2018

Sonnet impudique pour une fragile liante

Inspiré par les mots et le cul de Fragile Samsara

Il admire mon cul, comme un divin calice,
Présage sublime d'un plaisir surhumain,
Et me susurre alors, sans attendre à demain
Je dois, sans coup frémir, goûter à ce délice.

Il veut dans mes fesses, que sa bite coulisse.
Que je m'ouvre créant, pour son vit, un chemin.
Prise ainsi, je me tords, offerte entre ses mains,
Mon corps se propulse, mon cul est au supplice.

Je suis ainsi ouverte, empalée sur sa queue
Il fait feu, enroule son poing dans mes cheveux.
Il m'arrache un cri, pulsation sadienne.

Là mes veines pulsent, enculée par un dieu.
Il contraint ma gorge, et jusque dans les yeux
Durement me baise, ainsi m'enchienne.


Licence Creative Commons

Sonnet impudique pour une fragile liante d' Un Joueur Parisien est mis à disposition selon les termes de la licence Creative Commons Attribution - Pas d’Utilisation Commerciale 4.0 International

Aucun commentaire:

Enregistrer un commentaire