- Je bois au beau sexe des deux hémisphères.
- Et moi, je bois aux deux hémisphères du beau sexe !
Marquis de Bièvre

samedi 9 juin 2018

Écriture autocontrainte, neuvième jour

Écrire en douze pieds n'est-ce pas un supplice
Y trouvez-vous encore un quelconque délice
Quand vous faites rimer le charme d'un lys ?
Demanda-t-elle sans malice.
Je peux, dis-je, et sans complice
Faire en huit pieds rimer un lys.
Mais abandonnons là ce sujet éphémère
Vouloir écrire ainsi n'est pas une chimère
Et j'attendrai ce but, seul, sans intérimaire.
Avançant chaque jour, s'il le faut à genoux,
Sans trouver de rimes, quand le mot est genoux !
Mais je déposerai mes vers à ses genoux.


Licence Creative Commons

Écriture autocontrainte, neuvième jour d' Un Joueur Parisien est mis à disposition selon les termes de la licence Creative Commons Attribution - Pas d’Utilisation Commerciale 4.0 International

Aucun commentaire:

Enregistrer un commentaire