- Je bois au beau sexe des deux hémisphères.
- Et moi, je bois aux deux hémisphères du beau sexe !
Marquis de Bièvre

mercredi 13 juin 2018

Écriture autocontrainte, treizième jour

Rimes imposées : prisme, miroir, lien, échéance

Voir Popins en reine, mais à travers quel prisme ?
Source de tant de mots souvent pleins d'érotisme
Et parfois joliment virant au fétichisme.
Mirer ses qualités comme dans un miroir,
Pour au travers des mots toujours ainsi vouloir
De toutes les façons mettre en avant sa gloire.
Pas un seul dilemme, surtout pas cornélien,
Pour écrire des vers loin d'être nervaliens
Et ne jamais rompre de ses jeux le lien.
Je me suis pour cela donner une échéance
Et je rimerai donc avec bienséance
Jusqu'au jour où Popins reprendra ses séances.


Licence Creative Commons

Écriture autocontrainte, treizième jour d' Un Joueur Parisien est mis à disposition selon les termes de la licence Creative Commons Attribution - Pas d’Utilisation Commerciale 4.0 International

Aucun commentaire:

Enregistrer un commentaire