- Je bois au beau sexe des deux hémisphères.
- Et moi, je bois aux deux hémisphères du beau sexe !
Marquis de Bièvre

jeudi 15 novembre 2018

Écriture contrainte deux cent vingt-septième jour

Contrainte: clavier, écran, yeux, envie, soif, espoir, somnambule, arithmétique, vésicule

Encore une fois les doigts sur le clavier et sur l'écran les yeux rivés, avec toujours cette envie d'écrire, cette soif de reconnaissance, cet espoir insensé d'être lu, j'écris, parfois comme un somnambule, arithmétique étrange de ce projet, deux cent vingt-sept billets auxquels s'ajoutent quatre-vingt-douze billets écrits cet été, travail d'Hercule pour un minuscule opuscule qui bascule sur un monticule au crépuscule de canicule, sans évoquer testicule, clavicule ou vésicule !


Licence Creative Commons

Écriture contrainte deux cent vingt-septième jour d' Un Joueur Parisien est mis à disposition selon les termes de la licence Creative Commons Attribution - Pas d’Utilisation Commerciale 4.0 International

mercredi 14 novembre 2018

Écriture contrainte deux cent vingt-sixième jour

Contrainte: chat, chouette, chenille, chien, cheval, chacal, chameau, chèvre, chinchilla

Ce chat cajole cette chouette cependant cette chenille cherche ce chien, celui-ci court croyant capturer ce clair cheval. Curieusement chacal, chameau, chèvre crapahutent conjointement criant contre ce chinchilla.



Licence Creative Commons

Écriture contrainte deux cent vingt-sixième jour d' Un Joueur Parisien est mis à disposition selon les termes de la licence Creative Commons Attribution - Pas d’Utilisation Commerciale 4.0 International

mardi 13 novembre 2018

Écriture contrainte deux cent vingt-cinquième jour

Contrainte : fort, bienvenue, ciel, heure, massive, hier, bon, voix, éclaircie

Fort heureux, pour vous voir, de faire cet effort,
Bienvenue donc à Montparnasse – Bienvenüe,
Ciel quel plaisir mon amante providentielle !
Heure lumineuse, moment de pur bonheur.
Massive envie de vous écrire une missive,
Hier j'ai rêvé, ma belle geôlière
Bon cela fut, je suçais votre doux bonbon,
Voix sublime, pendant que jouir je vous vois.
Éclaircie de plaisir que ce bel éclair-ci.




Licence Creative Commons

Écriture contrainte deux cent vingt-cinquième jour d' Un Joueur Parisien est mis à disposition selon les termes de la licence Creative Commons Attribution - Pas d’Utilisation Commerciale 4.0 International

lundi 12 novembre 2018

Écriture contrainte deux cent vingt-quatrième jour

Contrainte: disparaître, trait d'union, abandon, airain, altruisme, dieu, musique

Dans une relation le respect ne devrait jamais disparaître, respect de soi, respect de l'autre, qui est un trait d'union indispensable entre deux être, quels que soient leurs jeux, leurs désirs, leurs folies. Il doit persister jusque et surtout dans l'abandon absolu dont on peut choisir de faire preuve, cela devrait être une loi d'airain. Il ne s'agit pas là de faire preuve d'altruisme mais de célébrer ainsi le culte du dieu du plaisir au son de la douce musique du plaisir.


Licence Creative Commons

Écriture contrainte deux cent vingt-quatrième jour d' Un Joueur Parisien est mis à disposition selon les termes de la licence Creative Commons Attribution - Pas d’Utilisation Commerciale 4.0 International




dimanche 11 novembre 2018

Écriture contrainte deux cent vingt-troisième jour

Contrainte: Cent ans d' Armistice

Je dois vous avouer que, pour la première fois, j'ai hésité à écrire sur la contrainte du jour, non pas pour sa difficulté technique mais tout simplement parce que je n'avais pas envie de jouer sur les mots sur un thème pareil.
Devrais-je écrire ici comment ma grand-mère m'a raconté plusieurs fois ce onze novembre, l'émotion avec laquelle elle parlait de ce jour où le retour de l'homme qu'elle attendait est enfin devenu possible ? Devrais-je vous rappeler que cet armistice tant espéré a été suivi  de désastreux traités de paix ouvrant la porte à la montée des nationalismes, au fascisme, au nazisme et à la seconde guerre mondiale ?
Je me contenterai donc d'une citation de Jacques Prévert "Quelle connerie la guerre !"


Licence Creative Commons

Écriture contrainte deux cent vingt-troisième jour d' Un Joueur Parisien est mis à disposition selon les termes de la licence Creative Commons Attribution - Pas d’Utilisation Commerciale 4.0 International

samedi 10 novembre 2018

Japonaiserie ?

Les hasards de la lecture sont parfois étranges. Je viens de finir deux livres à quelques jours d'intervalle, le premier écrit par un moine bouddhiste japonais au début du XIVe siècle, le second écrit par un belge au début du XXIe siècle et se déroulant au Japon. Il y a là certes un point commun mais, je le reconnais, rien qui justifie d'écrire un billet. J'ai cependant découvert deux citations, l'une dans chacun de ces ouvrages. A la première, " Un artiste vrai a la maîtrise de tous les trous" répond étrangement, quelques siècles plus tard "Le jour se levait sur Tokyo, et je lui enfonçais un doigt dans le trou du cul."


Licence Creative Commons

Japonaiserie ? d' Un Joueur Parisien est mis à disposition selon les termes de la licence Creative Commons Attribution - Pas d’Utilisation Commerciale 4.0 International



Écriture contrainte deux cent vingt-deuxième jour

Contrainte: cabane, chuchote, hier, nomades, secrets, refuge, date, reposer, parfois

Cabane isolée entourée de marjolaine,
Chuchoté-je à la si troublante madrilène.
Hier je l'ai trouvée loin là-bas dans la plaine.
Nomades, nous irons sur son tapis de laine.
Secrets ébats sous la lampe à acétylène,
Refuge pour nos amours en Ille-et-Vilaine.
Date à prendre pour savourer une madeleine,
Reposer ensuite auprès de ma châtelaine,
Parfois je l'avoue je rêve de vous, Ghislaine.




Licence Creative Commons

Écriture contrainte deux cent vingt-deuxième jour d' Un Joueur Parisien est mis à disposition selon les termes de la licence Creative Commons Attribution - Pas d’Utilisation Commerciale 4.0 International