- Je bois au beau sexe des deux hémisphères.
- Et moi, je bois aux deux hémisphères du beau sexe !
Marquis de Bièvre

samedi 24 septembre 2016

Une belle journée à Paris

C’était une belle journée à Paris, une belle journée d’un été qui dure. Un été indien diraient certain-es, mais vous ne m’en voudrez pas je l’espère de ne pas utiliser ce terme, malgré toute l’estime que je peux avoir pour Joe Dassin et Marie Laurencin. Je marchais donc joyeusement dans les rues ensoleillées de Paris. L’allure des femmes est si belle sous un joli soleil. Une porte cochère s’est ouverte au moment où j’arrivais. Une femme en sortit, talons hauts jupe courte et moulante. Je la regardais avec délices. Je marchais, sans même l’avoir fait exprès, derrière elle, et je prenais plaisir à la regarder onduler. Vous avouerais-je qu’il me fallut plusieurs pas pour reconnaître ces fesses, c’était bien elle, une que je connais fort bien.
Une belle journée d’un été qui dure !



Licence Creative Commons
Une belle journée à Paris d'Un Joueur Parisien est mis à disposition selon les termes de la licence Creative Commons Attribution - Pas d’Utilisation Commerciale 4.0 International.

1 commentaire:

  1. Il m'a écrit ceci-
    Il est 8 heures à Paris

    J’attends un signe de ton cul
    J’attends un geste de tes seins
    Pieds nus sur le pavé
    Il est 8 heures à Paris
    J’attends rien ne presse
    Mais rien ne vient
    Un café sur la place
    Un café qui n’a pas fermé
    Une musique au loin
    Peut-être Fabio Viscogliosi
    Je ne sais pas mais c’est bien
    Danserais-tu sur le pavé
    Nue sous ta robe de lin blanc
    Si tu m’attends, j’arrive
    Si tu m’appelles, j’accours
    Je m’engouffrerais dans les rues
    Un taxi m’emportera
    Ou peut-être par la voie des eaux
    Mais si tu m’attends, j’arrive
    J’attends un signe de ton cul
    J’attends un geste de tes seins

    Tom Werner

    je ne l'avais pas revu depuis deux ans...

    bien à vous Landeline Rose Redinger, pour renouer...

    RépondreSupprimer