- Je bois au beau sexe des deux hémisphères.
- Et moi, je bois aux deux hémisphères du beau sexe !
Marquis de Bièvre

samedi 22 septembre 2018

Écriture contrainte cent soixante-treizième jour

Contrainte: 

Photographie  Grasse, le 27/07/2018

Me voilà donc, semble-t-il, tenu d'écrire un texte dont la contrainte est une photo, mais une contrainte toute aussi volontaire que la servitude d'Étienne de la Boétie, mais soyez sans crainte je n'évoquerai pas pour autant les appareils idéologiques d'État. Mais cette image a une légende qui l'éclaire et modifie la vision que l'on peut en avoir. Vais-je donc évoquer ici ce que je vois ou ce que j'imagine voir tout autour, voir et entendre.
Dois-je évoquer ici
un verre,
le plaisir de boire un verre,
le plaisir de boire un verre entre amis,
le plaisir de boire sous les platanes un verre entre amis,
le plaisir de boire sous les platanes un verre entre amis dans le crissement assourdissant des cigales,
le plaisir de boire sous les platanes sur la place du village un verre entre amis dans le crissement assourdissant des cigales…

Licence Creative Commons

Écriture contrainte cent soixante-treizième jour d' Un Joueur Parisien est mis à disposition selon les termes de la licence Creative Commons Attribution - Pas d’Utilisation Commerciale 4.0 International

vendredi 21 septembre 2018

Écriture contrainte cent soixante-douzième jour

Contrainte: Mensonge Faux-semblants Trahison Orgueil Domination Partage Lâcher-prise Fouet Vanille

Et vous voulez donc que l'on vous parle sincèrement sans mensonge, ni faux-semblants. Que ne ferait-on pour satisfaire vos désirs, l'on vous parlera ici sans détour. Ce discours ne contiendra nulle trahison. Ne prenez surtout pas cette déclaration comme une marque d'orgueil, bien au contraire c'est avec grande humilité que l'on évoquera ici la domination, et loin d'une déclaration ex cathédra ce billet sera un simple partage d'expériences bien pauvres l'on doit en convenir. Aucun sujet ne devrait-on être passé sous silence dans cet ouvrage dont on espère qu'il assouvira votre curiosité. L'on traitera ici de lâcher-prise mais aussi du maniement du fouet. Un texte vous en conviendrez à ne pas mettre entre toutes les mains, si vous avez ouvert par hasard ce traité et que vous êtes vanille, l'on ne peut que trop vous suggérez de la clore au plus tôt.
Préface au Petit traité de domination à l'usage des honnêtes gens, écrit par Edmond de R. et édité à Paris en 1822 par Gravelin frères.


Licence Creative Commons

Écriture contrainte cent soixante-douzième jour d' Un Joueur Parisien est mis à disposition selon les termes de la licence Creative Commons Attribution - Pas d’Utilisation Commerciale 4.0 International

jeudi 20 septembre 2018

Écriture contrainte cent soixante-onzième jour

Contrainte: gauche, symphonie, canapé, sans fard, honte, castrer, fidèle, bande, ventre
En 6 mots.


Je me sens un peu gauche. Ecrire une symphonie en six mots ! Je pourrais somnoler sur mon canapé. Et me voilà sans fard, ici. Même pas honte de tenter cela ! Je ne veux castrer mon imaginaire. Je reste fidèle à mes folies. Et Je bande donc mon esprit. Point question ici de mon bas-ventre.

Licence Creative Commons

Écriture contrainte cent soixante-onzième jour d' Un Joueur Parisien est mis à disposition selon les termes de la licence Creative Commons Attribution - Pas d’Utilisation Commerciale 4.0 International

mercredi 19 septembre 2018

Écriture contrainte cent soixante-dixième jour

Contrainte: béotien rétrograder tangente arriviste furibarde itératif grégaire tendancieux érotomane.

Béotien, sien ami risquant de se sentir rétrograder, gradé si peu, simple sous-officier toujours prêt à prendre la tangente, gentes dames méfiez de cet arriviste. Vistule franchie une varsovienne furibarde, barde à ses heures d'un chant itératif, hâtif par son débit, dénonce au troupeau grégaire, guère attentif, ce personnage tendancieux, en cieux fort peu en cours assurément car érotomane. Mânes de nos ancêtres, protégez-nous !

Licence Creative Commons

Écriture contrainte cent soixante-dixième jour d' Un Joueur Parisien est mis à disposition selon les termes de la licence Creative Commons Attribution - Pas d’Utilisation Commerciale 4.0 International

mardi 18 septembre 2018

Écriture contrainte cent soixante-neuvième jour

Contrainte: rêve, route, demain, passé, charme, village, chienne, vidange, ouate

Trêve de rêve grevé qui crève sur la grève brève. Je prends la route en déroute sans casse-croûte et la biroute sous le bras couvert de croûtes. Dès demain, des deux mains, dès l'allée passée, allez passer le passé vers demain sans vacarme et gendarme de Parme en arme qui alarme, larme sans charme au visage du vil âge derrière le voilage dans le village. Chienne plébéienne et sienne, qui vit d'anges et pour les vendanges vidange, se tient coïte, benoite, moite sans ouate dans un squat.

Licence Creative Commons

Écriture contrainte cent soixante-neuvième jour d' Un Joueur Parisien est mis à disposition selon les termes de la licence Creative Commons Attribution - Pas d’Utilisation Commerciale 4.0 International

lundi 17 septembre 2018

Écriture contrainte cent soixante-huitième jour

Contrainte: montgolfière, lama, évader, aube, jaune, silence, humble, embellie, jouir

Pour s'envoler au septième ciel point besoin d'aéronef ou de montgolfière pour s'élever dans le ciel bleu, point besoin non plus de gravir une montagne pour y croiser quelque lama. Il est si doux de s'évader ainsi à l'aube quand la lumière du soleil levant commence à blanchir l'horizon, quand l'on sait que va poindre bientôt la lueur jaune du jour dans le grand silence de la campagne. Etendu·e·s au pied de la vieille et humble grange, profitant de l'embellie annoncée pour cette journée, leurs jeux seront intenses, ils savent qu'ils vont merveilleusement jouir.

Licence Creative Commons

Écriture contrainte cent soixante-huitième jour d' Un Joueur Parisien est mis à disposition selon les termes de la licence Creative Commons Attribution - Pas d’Utilisation Commerciale 4.0 International

dimanche 16 septembre 2018

Écriture contrainte cent soixante-septième jour

Contrainte: margarine, orgeat, nougat, oraison, frondaison, lac, chien, furtif, luth

Je ne voulais rimer avec la margarine,
Mais puis-je résister, sans que cela chagrine,
A ces mots annoncés Tentants comme cyprine,
Je vous livre ces vers issus de ma poitrine.

Nous boirons un pastis avec sirop d'orgeat,
Puis nous dégusterons un délicieux nougat.
Sauf si vous voulez prier quelque oraison
Là-bas dans la forêt au creux des frondaisons.

Et ensuite ce lac, proposé par Pidgy,
M'attend avec son chien près de l'eau alangui,
Pour un écrit furtif dédié à un yogi,
Aussi je prends pour luth pour rimer sur le gui !


Licence Creative Commons

Écriture contrainte cent soixante-septième jour d' Un Joueur Parisien est mis à disposition selon les termes de la licence Creative Commons Attribution - Pas d’Utilisation Commerciale 4.0 International