- Je bois au beau sexe des deux hémisphères.
- Et moi, je bois aux deux hémisphères du beau sexe !
Marquis de Bièvre

mercredi 13 décembre 2017

Une partie

Deux phrases attrapées au vol lors d'une partie, " tu as encore un coup à tirer" et " ce n'est pas la taille l'important, mais la manière de s'en servir".
Avant que vous ne partiez dans d'oniriques circonvolutions, je vous précise que ces deux phrases furent entendues, visaient pour la première la personne devant rejouer et pour la seconde le choix d'une boule, lors d'une partie de bowling.


Licence Creative Commons
Une partie d' Un Joueur Parisien est mis à disposition selon les termes de la licence Creative Commons Attribution - Pas d’Utilisation Commerciale 4.0 International

mardi 12 décembre 2017

Déclaration à une marquise

Vous connaissez sûrement, peut-être un passage de la scène quatre de l'acte deux du Bourgeois gentilhomme. Je vous résume la situation, Monsieur Jourdain déclare "Je voudrais donc lui mettre dans un billet : Belle Marquise, vos beaux yeux me font mourir d’amour ; mais je voudrais que cela fût mis d’une manière galante ; que cela fût tourné gentiment." Après quelques digressions, le maître de philosophie lui répond "On les peut mettre premièrement comme vous avez dit : Belle Marquise, vos beaux yeux me font mourir d’amour. Ou bien : D’amour mourir me font, belle Marquise, vos beaux yeux. Ou bien : Vos yeux beaux d’amour me font, belle Marquise, mourir. Ou bien : Mourir vos beaux yeux, belle Marquise, d’amour me font. Ou bien : Me font vos yeux beaux mourir, belle Marquise, d’amour."
Sans être maître de philosophie ou de quoique ce soit d'autre, une autre réponse me semble possible. On les peut mettre premièrement comme vous avez dit : Belle Marquise, vos beaux yeux me font mourir d’amour Ou bien : D’amour mourir me fait belle Marquise, votre beau corps Ou bien : Votre beau corps de désir me fait, belle Marquise, mourir. Ou bien : Brûler votre beau corps, belle Marquise, de désir me fait. Ou bien : Me fait votre beau corps brûler, sublime Marquise, de désir.



Licence Creative Commons
Déclaration à une marquise d' Un Joueur Parisien est mis à disposition selon les termes de la licence Creative Commons Attribution - Pas d’Utilisation Commerciale 4.0 International

lundi 11 décembre 2017

Et si le trio…

Plusieurs textes ont été publiés sur les dysfonctionnements des trios, nous te voulons, le trio. Sans vouloir prétendre réaliser une improbable synthèse, il semble en ressortir une réelle difficulté liée aux attentes des participant•es, et principalement aux attentes du couple cherchant un•e troisième. Vous ne m'en voudrez pas je l'espère de cette tentative de théorisation, mais bien avant moi un autre plus illustre à tenter de philosopher dans le boudoir. Bien souvent donc lorsque l'on va au bout, au fond de cette recherche, un objet de plaisir qui est attendu, pas un sujet de plaisir. Les caractéristiques de l'objet sont décrites précisément, caractéristiques physiques, passe encore, mais surtout le comportement attendu, sans prendre en compte les désirs, envies, fantasmes que l'objet ne saurait avoir.
Une vision bien lugubre du triolisme, direz-vous à juste titre. Mais au fond le trio, ou plutôt la pseudo-recherche d'un•e troisième participant•e, n'est-il pas la cristallisation d'une certaine et fausse vision du libertinage. Combien parmi les libertins new-look recherchent réellement un•e partenaire et non pas l'objet de leur fantasme ? Combien sont disposé•es à réaliser une vraie rencontre avec un•e partenaire en tenant compte des désirs et envies réciproques sans projeter sur l'autre sa propre grille d'analyse de fantasmes ?


Licence Creative Commons
Et si le trio… d' Un Joueur Parisien est mis à disposition selon les termes de la licence Creative Commons Attribution - Pas d’Utilisation Commerciale 4.0 International

Abandonnée

L'abandon, le désir que de mots pour les dire ont été utilisés, ressassés, usés, répétés, redits, serinés, rabâchés sans fin, combien ont consumé leurs jours en d'austères études ; et cela pour bien souvent des formules creuses, mortes qui vous saisissent pas aux tripes, ne vous retournent pas l'âme. Et parfois, éclair de lumière, à la lecture d'un roman l'on trouve une formule belle " Non que son corps se refusât à lui – bien au contraire, il s'abandonnait de lui-même, ses seins brûlants s'offraient, son entrecuisse se gorgeait de suc et sa raison avait à maintes reprises eu grand-peine à en juguler les excès d'ardeur " et l'on se prend à rêver à la belle qui a conseillé cette lecture.


Licence Creative Commons
Abandonnée d' Un Joueur Parisien est mis à disposition selon les termes de la licence Creative Commons Attribution - Pas d’Utilisation Commerciale 4.0 International

dimanche 10 décembre 2017

Une citation au vol

La citation que je vous offre aujourd'hui ne sont pas extraits d'un livre, roman, essai ou autre, mais d'un film. Citation au vol car je regarde actuellement le film, et les mots ne sont qu'une retranscription que j'espère le plus fidèle, citation au vol aussi car le film en question, l'étoffe des héros, relate les premiers pas de la conquête spatiale coté états-uniens, avec donc des pilotes d'essai. La phrase que j'ai retenu est la réponse d'une infirmière à un pilote qui doit fournir un échantillon de sperme et s'enquiert des modalités, "vous faites appel aux fantasmes accompagnés d'une bonne masturbation et cela aboutit à éjaculation."
Mais le départ d'une fusée n'est-il pas semblable à une  gigantesque éjaculation d'un immense objet phallique ?


Licence Creative Commons
Une citation au vol d' Un Joueur Parisien est mis à disposition selon les termes de la licence Creative Commons Attribution - Pas d’Utilisation Commerciale 4.0 International

Prestige

Entendu à l'instant "C'est une question de prestige pour savoir qui a la plus grosse." Une phrase bien classique me direz-vous, pas de quoi écrire un billet, même si trop souvent peut-être j'écris des textes sur des sujets futiles, sur des riens qui sont quand même quelque chose.
Je dois cependant vous préciser le contexte d'où est extraite cette phrase. C'était la visite d'un cimetière, et la déclaration visait la taille des tombes, des tombes joliment érigées !


Licence Creative Commons
Prestige d' Un Joueur Parisien est mis à disposition selon les termes de la licence Creative Commons Attribution - Pas d’Utilisation Commerciale 4.0 International

vendredi 8 décembre 2017

Conflit de génération

Un sujet manquant d'originalité, j'en conviens, que pourrait-on ajouter à la déclaration de Cicéron, dans la deuxième catilinaire, O tempora, o mores ?
Mais, il est possible de trouver une approche différente, renversée. J'en ai découvert un exemple dans un roman.
"- …Maman, tu as vu comment tu es habillée…
- Qu'est-ce qui ne va pas ?
- Il y a un obsédé qui te mate le cul…
- Il est beau ?
- Maman !"
N'est-ce pas renversant ?


Licence Creative Commons
Conflit de génération d' Un Joueur Parisien est mis à disposition selon les termes de la licence Creative Commons Attribution - Pas d’Utilisation Commerciale 4.0 International