- Je bois au beau sexe des deux hémisphères.
- Et moi, je bois aux deux hémisphères du beau sexe !
Marquis de Bièvre

mardi 20 novembre 2018

Tirer…

Lors d'une réunion de travail consacrée à des analyses financières, une charmante dame me déclare soudainement "Il faut que je vous tire un coup !"
Je vous laisse imaginer la manière dont mon imagination s'est emballée, mais peut-être avais-je mal compris et a-t-elle déclaré "Il faut que je vous tire un coût !"



Licence Creative Commons

Tirer… d' Un Joueur Parisien est mis à disposition selon les termes de la licence Creative Commons Attribution - Pas d’Utilisation Commerciale 4.0 International



Écriture contrainte deux cent trente-deuxième jour

Contrainte: Alanguie, velours, contrôle, appareils, vitales, impossible, lustres, bulle, produit.

Alanguie sur des coussins de velours, la belle attendait son amant, son maître, son homme, celui qui la rendait folle de désir, qui lui faisait perdre tout contrôle d'elle-même, il jouait d'elle de toutes les façons possibles, de son corps en tous sens et sans limite usant de jouets et d'appareils étranges parfois. Ces séances sont pour elles devenue vitales, il lui est impossible d'envisager de s'en passer. Elle aime pièce où elle s'offre à lui, son décor somptueux, ses lustres de cristal sous lesquels elle s'enchienne, sous lesquels elle vrille dans sa bulle de jouissance qui lui seul produit de si belle façon pour leur plus grande jouissance.



Licence Creative Commons

Écriture contrainte deux cent trente-deuxième jour d' Un Joueur Parisien est mis à disposition selon les termes de la licence Creative Commons Attribution - Pas d’Utilisation Commerciale 4.0 International




lundi 19 novembre 2018

Écriture contrainte deux cent trente-unième jour

Contrainte: automne, atterrissage, l'Amour, sans merci, Unchained Melody, Opium, les prénoms des garçons

L'automne est une si belle saison, dit-elle, les couleurs de la nature sont belles certes mais surtout, ajoute-t-elle dans un sourire, c'est le moment où l'on peut recommencer à porter ses plus beaux dessous, les plus troublants, les plus indécents. Sa jupe est troussée haut sur ses hanches, son chemisier ouvert, elle dévoile ainsi une indécente guêpière, elle sourit, elle est, dit-elle, en phase d'atterrissage après un envol au septième ciel. Non, poursuit-elle, je ne cherche pas l'Amour mais l'intensité du plaisir, du sexe à l'état pur, de la baise sans merci. Elle sourit encore, Unchained Melody passe en boucle, elle attrape son parfum, Opium toujours, et en conclusion susurre, je ne baise jamais trop, la preuve, je me souviens toujours des prénoms des garçons avec qui j'ai forniqué, et des prénoms des filles aussi !


Licence Creative Commons

Écriture contrainte deux cent trente-unième jour d' Un Joueur Parisien est mis à disposition selon les termes de la licence Creative Commons Attribution - Pas d’Utilisation Commerciale 4.0 International



dimanche 18 novembre 2018

Dans un sourire…

Peut-on imaginer une beauté plus grande, plus fascinante que celle d'un sourire de femme ? Et peut-on imaginer plus belle façon d'évoquer un sourire de femme plus belle que celle que je viens de découvrir dans un roman de l'un de mes auteur·e·s préféré·e·s "Elle souriait peu, mais alors ! alors, du blanc jaillissait de ses yeux noirs et son sourire faisait du bruit, un bruit de pastèque fendue par un couteau."



Licence Creative Commons

Dans un sourire… d' Un Joueur Parisien est mis à disposition selon les termes de la licence Creative Commons Attribution - Pas d’Utilisation Commerciale 4.0 International


Écriture contrainte deux cent trentième jour

Contrainte: Débats, convaincre, argumenter, voter, échanger, expliquer, délibérer, écouteur, Assemblée Nationale
Les débats sont agités, voire houleux. Chacun·e essaye de convaincre, sans grand succès il est vrai, s'évertue à argumenter mais avec de bien faibles éléments. D'aucuns proposent de voter, ce qui déclenche un tollé. L'important c'est de s'entendre, d'échanger, proclament d'autres, pendant qu'un autre groupe prétend expliquer quelle serait la meilleure démarche à suivre pour délibérer valablement sur cet épineux sujet. D'autres enfin suivent distraitement ces échanges, écouteur dans les oreilles.
Non, nous n'assistons pas là à une réunion de commission à l'Assemblée nationale mais à un échange entre membre d'un réseau social au sujet de la pertinence, ou non pertinence de la publication.



Licence Creative Commons

Écriture contrainte deux cent trentième jour d' Un Joueur Parisien est mis à disposition selon les termes de la licence Creative Commons Attribution - Pas d’Utilisation Commerciale 4.0 International

samedi 17 novembre 2018

Présentation

Encore une fois dans une lecture une phrase qui me titille délicieusement, une jeune femme se présente "Eux m'appellent Amadou et la plupart des hommes m'appellent Mignonne puis Chérie puis Salope…"
Cet enchaînement d'appellations plus ou moins contrôlées n'est-il pas plein de sens et saveurs ?


Licence Creative Commons

Présentation d' Un Joueur Parisien est mis à disposition selon les termes de la licence Creative Commons Attribution - Pas d’Utilisation Commerciale 4.0 International

Écriture contrainte deux cent vingt-neuvième jour

Contrainte: 19eme siècle, allée, parc, château, craquement, peur, étreinte, grince, ment. 
Comme dans un rêve, image estompée semblant issue du 19ème siècle, elle est belle marchant dans cette allée de gravillons dans ce parc. Elle rentre dans le château et il la suit. Elle monte l'escalier, derrière un craquement dans l'obscurité, elle a un peu peur, continue, se dirige vers sa chambre. En entrant, des bras la saisissent dans une vigoureuse étreinte, et la jettent sur le lit. Elle regarde l'homme " Petit salaud, j'adore ta manière de jouer avec moi, et maintenant démonte-moi salement !" 



Licence Creative Commons

Écriture contrainte deux cent vingt-neuvième jour d' Un Joueur Parisien est mis à disposition selon les termes de la licence Creative Commons Attribution - Pas d’Utilisation Commerciale 4.0 International