- Je bois au beau sexe des deux hémisphères.
- Et moi, je bois aux deux hémisphères du beau sexe !
Marquis de Bièvre

dimanche 3 juillet 2016

Une histoire de braguette…

Et je réalise soudainement que cela fait maintenant un mois que je n’ai rien publié ici. Formulé ainsi, l’on pourrait penser que j’ai, peut-être, publié ailleurs, je vous laisse imaginer ou supposer.
Je vous précise que ne pas avoir publié ne signifie pas que j’aurais cessé de lire, d’écrire, d’aimer les mots, bien au contraire, j’ai continué à lire avec le même enthousiasme et déniché quelques trouvailles. Je vous en offre donc une.
"Elle m’a enseigné que ma seule présence devait subjuguer, que si j’entrais dans une pièce les messieurs devaient instinctivement porter la main à la braguette pour vérifier si elle était correctement boutonnée." Je vous dois un aveu, quand certaines entrent dans une pièce, je n’ai aucunement besoin de porter la main à ma braguette pour savoir qu’elle est furieusement déformée !



Licence Creative Commons
Une histoire de braguette… d' Un Joueur Parisien est mis à disposition selon les termes de la licence Creative Commons Attribution - Pas d’Utilisation Commerciale 4.0 International.

1 commentaire:

  1. Mon ami,
    fanfaronnez devant les pièces montées et savourez de n’avoir nul besoin de porter la main à votre braguette pour savoir qu’elle est furieusement déformée ! Un jour, hélas, viendra où chez vous, la brioche augmentera et la baguette diminuera...

    RépondreSupprimer