- Je bois au beau sexe des deux hémisphères.
- Et moi, je bois aux deux hémisphères du beau sexe !
Marquis de Bièvre

lundi 29 décembre 2014

O tempora, o mores

Permettez-moi tout d'abord une remarque, celles et ceux qui ne sauraient lire le latin, fut-il de cuisine, pourront au choix se replonger avec délectation dans la lecture des albums d'Astérix, farfouiller avec non moins de délectation dans les pages roses du petit Larousse, ou enfin pour celles et ceux qui se demandent qui est cette rousse rosissante interroger leur moteur de recherche usuel.
La lecture d'œuvres diverses peut amener parfois à des rapprochements saisissant d'autant plus quand de prime abord rien se semble indiquer une quelconque similitude entre les deux romans. Je passai en effet d'un écrivain contemporain libertaire auteur notamment de polars à un écrivain russe prix Nobel de littérature et décédé voici plus de soixante ans, l'un évoquant un club échangiste du XXIème siècle, l'autre une croisière transatlantique du début du siècle précédent. Et pourtant les bons vœux ressorts fonctionnent toujours.
Je vous en laisse juge.
Côté croisière " Il y avait une élégante paire d'amoureux que tous observaient avec curiosité et qui ne dissimulait pas son bonheur: lui ne dansait qu'avec elle,  ne chantait –et fort bien- qu'accompagné par elle, et, dans toutes leurs façons d'agir, il y avait tant de charme que, seul le capitaine pouvait en savoir le fin  mot: c'était, grassement payé par le Lloyd pour jouer l'amour, un couple qui, depuis longtemps déjà, faisait des traversées, tantôt sur un navire, tantôt sur un autre."
Côté club échangiste " Ça se présente comme un lieu de libertinage, c'est le mot à la mode, bien sûr on a des bénévoles, en quelque sorte, et qui paient en plus, il y a des couples bourgeois qui viennent, le lundi, jour des commerçants, en particulier, mais ils ne se rendent pas compte qu'il y a des couples d'acteurs pornos payés pour lancer les partouzes, parce que sinon, souvent, si on doit attendre que madame Dupont retire sa culotte, ça risque de prendre des plombes et puis il vaut mieux que ceux qui démarrent aient des corps qui cassent pas l'ambiance."
Nihil novi sub sole

2 commentaires:

  1. rien de nouveau sous le soleil certes mais un est mieux écrit que l'autre quand même si je puis me permettre

    RépondreSupprimer