- Je bois au beau sexe des deux hémisphères.
- Et moi, je bois aux deux hémisphères du beau sexe !
Marquis de Bièvre

lundi 24 novembre 2014

Des yeux…

Cette fois-ci, j'ai un alibi culturel, la citation que je vous propose émane d'un prix Nobel de littérature, certes un peu discuté, voire contesté. Mais la phrase n'en est pas moins jolie "C'est une jeune fille perverse, je l'ai compris au premier coup d'œil: chez ces femmes-là, les yeux en disent plus qu'il ne faut."
Les regards, les beaux regards sont expressifs, parfois terriblement expressif. Depuis que j'ai lu ce livre, un excellent livre au demeurant et principalement depuis que j'ai lu cette phrase, j'essaye d'imaginer ce que peuvent être des yeux qui en disent plus qu'il ne faut. De là à en conclure que je suis à la recherche d'une jeune fille perverse, il n'y aurait qu'un pas, mais peut-être n'est-ce là qu'un clin d'œil.

Aucun commentaire:

Enregistrer un commentaire