- Je bois au beau sexe des deux hémisphères.
- Et moi, je bois aux deux hémisphères du beau sexe !
Marquis de Bièvre


Si vous aimez mes mots, j'aime aussi les vôtres, laissez-donc, si vous le souhaitez, une trace de votre passage, les commentaires vous sont ouverts…


mardi 21 septembre 2010

Une photo banale…

Sa page contenait de nombreuses, très nombreuses photos, comment ne l'aurait-il pas remarquée avec ses images délicieusement érotiques, « mais peu sont de moi » lui répondait-elle. Et ils échangeaient des mots au-delà des kilomètres qui les séparaient. Il espérait toujours trouver quelles images étaient celles qui la montraient, elle en riait, l'en taquinait au travers de ses messages. Elle lui proposa d'essayer de la deviner, il tâtonna, tenta, rata bien sur toutes ses tentatives. Elle lui fournit enfin un indice, puis un autre et pour la première fois,  il la vit. Ella avait dit : c'est une photo banale. Il ne la vit pas ainsi.
La photo était pour lui superbe. Les bas, les bracelets évoquant irrésistiblement des jeux de soumission, sa tête baissée les cheveux cachant son visage, tout cela le troublait. Mais il était fasciné par ses mains soutenant ses seins, les offrant, les poussant à sortir du décolleté, dont l'un des tétons dépassait à peine. Sa tête penchée laissait penser qu'elle fixait ce sein offert.
Leur conversation continuait, alors qu'il revenait sans cesse à cette photo, elle lui disait, lui redisait qu'elle était banale, elle, comme la photo. Il n'en croyait rien, se troublait de cet échange, sentait le trouble, le désir…Et il eut de plus en plus de mal à poursuivre l'échange avec ses deux mains sur le clavier…

Aucun commentaire:

Publier un commentaire

Si vous aimez mes mots, j'aime aussi les vôtres, laissez-donc, si vous le souhaitez, une trace de votre passage, les commentaires vous sont ouverts…