- Je bois au beau sexe des deux hémisphères.
- Et moi, je bois aux deux hémisphères du beau sexe !
Marquis de Bièvre

dimanche 8 octobre 2017

Cuir et dentelle

C'est par ces mots qu'elle lui avait indiqué quelle serait sa tenue, je serai vêtue de noir, cuir et dentelles, avait-elle dit.
Il la voyait déjà, une veste de cuir, une jupe courte et légère, ses longues jambes gainées de noir, des escarpins. Et, déjà une furieuse envie d'elle, comme chaque fois, envie de la serrer contre lui, de sentir ses lèvres sous les siennes, envie de leurs langues se caressant. Une envie qui vous vrille les tripes, envie de leurs deux bouches liées l'une à l'autre, de leurs regards se cherchant, se trouvant, se racontant leurs désirs. Et envie de poser ses mains sur elle, de caresser ses cuisses, de remonter en troussant sa jupe, de coller son bassin contre le sien. Envie quelle sente son désir collé à elle. Une envie qui vous coupe le souffle. Envie de sentir sa peau nue après avoir effleuré ses bas, envie de plaquer ses mains sur ses fesses pour la coller plus encore à lui. Envie d'écarter, d'arracher sa culotte pour s'enfoncer en elle, envie de la prendre ainsi furieusement.
Extrait du Cycle des Désirs


Licence Creative Commons
Cuir et dentelle d' Un Joueur Parisien est mis à disposition selon les termes de la licence Creative Commons Attribution - Pas d’Utilisation Commerciale 4.0 International.

Aucun commentaire:

Enregistrer un commentaire